Alerte à l’usurpation
d’identité en principauté

Sophie Noachovitch
-

Un appel à la vigilance a été lancé par la sûreté publique de Monaco. « Depuis plusieurs semaines, des individus en bande organisée usurpent l’identité de hautes personnalités de la principauté et tentent d’entrer en contact avec des relations personnelles de celles-ci, des dirigeants de société ou des personnes à responsabilité », indique un communiqué de presse du gouvernement princier, qui précise que les faussaires usent les voies de messagerie électronique, de SMS, de visio-conférence, par le biais de l’application WhatsApp, notamment. En septembre  2017, c’est une éditorialiste de Nice-Matin, Michèle Cotta, qui a été ciblée par cette arnaque. Contactée en visio-conférence par un homme ressemblant au prince Albert II, de l’argent lui a été réclamé afin de venir en aide à un supposé ressortissant monégasque enlevé par un groupe islamiste. Méfiante, la journaliste a contacté le palais princier, qui a confirmé la supercherie. Un an plus tard, en septembre 2018, c’est un faux compte du maire de Monaco, Georges Marsan, qui réclame à plusieurs personnes de l’argent. « La manière d’opérer est élaborée. Des documents à l’entête d’organismes officiels de Monaco, et apparemment signés par leurs responsables, peuvent être transmis. De même que les appels peuvent afficher le numéro du standard téléphonique de ces organismes, alerte la sûreté publique. La mise en scène a pour but d’obtenir, sous prétexte de régler un problème financier urgent, des transferts de fonds vers des comptes bancaires ouvert à l’étranger, notamment en Asie. » Il est donc recommandé la plus grande vigilance. Si une personne venait à être contacter pour ce type de demande, elle est invitée à contacter la division de la police judiciaire au 93 15 30 15, ou par email : pcto@gouv.mc.

journalistSophie Noachovitch