Formule E : Edoardo Mortara signe pour une deuxième saison avec Venturi

Sophie Noachovitch
-

Le pilote italo-suisse Edoardo Mortara, qui a couru sa première saison en monoplace électrique en 2017-2018, roulera une nouvelle fois avec l’écurie monégasque, aux côtés du champion de F1, Felipe Massa.

« On est bien mieux préparés que l’année dernière. » Trois jours après son renouvellement au sein de l’écurie monégasque de Formule E mardi 11 septembre 2018, Edoardo Mortara aborde la saison 5 du championnat de Formule E avec optimisme. Le pilote italo-suisse, vainqueur de la coupe du monde FIA GT en 2017, champion d’Europe de F3 Euro series en 2010 et vice-champion du championnat allemand DTM en 2016 était un rookie lors la saison 4 de Formule E. Il a pourtant abordé le championnat sur monoplace électrique avec brio. Dès le premier ePrix du calendrier, à Hong Kong le 2 décembre 2017, il a terminé à la deuxième place du classement. « Mais ensuite, ça n’a pas suivi, regrette Edoardo Mortara. Ça a été compliqué, difficile, avec pas mal de hauts et de bas et des problèmes techniques. Nous n’avons pas réussi à faire les résultats qu’on voulait (lire Monaco Hebdo n° 1070). »

Plus compétitif

Selon lui, les choses vont changer lors de la saison 5. « Le championnat est de plus en plus compétitif, avec des équipes qui investissent énormément, décrit-il. Sur la saison précédente, on a eu l’impression qu’un écart se creusait entre les autres et Venturi au niveau des performances. C’est en partie pour des raisons de ressources financières et humaines. Aujourd’hui, l’équipe est en train de se donner les moyens de réussir. » Une équipe largement modifiée pour débuter le championnat en décembre en Arabie Saoudite, puisque le pilote allemand, Maro Engel qui a couru sa deuxième saison chez Venturi en 2017-2018 cède sa place à Felipe Massa pour 2018-2019.

Massa, le “rookie” de Formule E

Le champion de Formule 1 (F1), qui compte à son actif 1 270 départs de Grands Prix, 11 victoires, 16 pole positions, 41 podiums et un titre de vice-champion du monde, a ainsi rejoint l’équipe monégasque le 15 mai 2018. S’il est un “rookie” de la Formule électrique, Venturi compte sur ses immenses qualités de pilote pour marquer des points sur la saison 5 de Formule E. « C’est un champion de F1, il a déjà démontré toutes ses qualités et son talent, commente Edoardo Mortara. On s’entend bien et on est d’ores et déjà en train de faire du bon boulot. » Nouveauté aussi, le changement de directeur de l’équipe. « Susie Wolf apporte une touche féminine à l’équipe, ce qui est une bonne chose, affirme le pilote italo-suisse. Elle a déjà effectué des changements à plusieurs niveaux. Et on ne pourra faire que mieux que l’an dernier. Je vois tout ça de manière très positive. »

Premiers tests à Valence

Si le début du championnat est encore loin, Edoardo Mortara et Felipe Massa travaillent d’ores et déjà sur de nombreux tests sur la nouvelle Gen 2, la monoplace de l’écurie Venturi, améliorée. Mais le premier test officiel a eu lieu sur le circuit Ricardo Tormo à Valence, en Espagne, les 16 et 19 septembre. « On aura une première idée de la manière dont on se situe par rapport aux autres, estime Edoardo Mortara. Mais, au final, cela ne voudra pas dire grand-chose, puisqu’il s’agit d’un test sur circuit et que les courses se déroulent en ville. Donc ça n’a pas grand chose à voir. » Alors, pour le duo de l’équipe Venturi, le vrai top départ aura lieu lors du premier ePrix de la saison, le 15 décembre, à Ad Diriyah en Arabie Saoudite.

 

journalistSophie Noachovitch