La mairie et le gouvernement de Monaco s’engagent contre le sida

Sophie Noachovitch
-

Georges Marsan, le maire de Monaco, et Didier Gamerdinger, conseiller-ministre des affaires sociales et de la santé, ont signé la Déclaration de Paris “Vers Monaco sans sida”, samedi 7 juillet 2018, en présence de la princesse Stéphanie, présidente de Fight Aids Monaco, de Michel Sidibé, directeur exécutif de l’Onusida, et de Bertrand Audouin, vice-président de l’International association of providers of AIDS Care — l’association internationale des pourvoyeurs d’aide contre le sida (IAPAC). Cette déclaration a été initiée à Paris, le 1er décembre 2014 par la maire de la capitale française, Anne Hidalgo. En la signant à leur tour, la mairie et le gouvernement princier s’engagent à atteindre l’objectif 90-90-90 : 90 % des personnes qui vivent avec le VIH sont diagnostiquées, 90 % des personnes diagnostiquées sont sous traitement et 90 % des personnes sous traitement ont une charge virale indétectable. « Il est essentiel de poursuivre les campagnes de dépistage », a martelé Georges Marsan. L’opération Test in the city, lancée en 2012 par la princesse Stéphanie se poursuit dans ce sens. Deux fois par an, les équipes de Fight Aids Monaco proposent un dépistage gratuit et anonyme dans les rues de la principauté. Le gouvernement et la mairie s’engagent à se mobiliser autour de nouvelles actions, afin de communiquer plus encore sur cette maladie et pousser la population à se faire dépister. Une campagne de communication U = U, « Undetectable = Untransmetable » (non détectable = non transmissible) sera organisée au cours du 4ème trimestre 2018.

journalistSophie Noachovitch