« Démystifier la maladie psychiatrique »

Sabrina Bonarrigo
-

Depuis sa création il y a 10 ans, l’association d’Amore psy se bat pour aider les malades atteints de troubles psychiques et psychiatriques. Pour célébrer cet anniversaire, une pièce de théâtre sera présentée par la compagnie Florestan. Ce sera le 29 juin au théâtre Princesse Grace.

Schizophrénie, bipolarité, dépression… Ces pathologies, mal connues du grand public, alimentent souvent de nombreuses peurs, des tabous et des préjugés tenaces. Pour « démystifier » ces maladies psychiatriques, aider les patients et leurs familles, et rompre l’isolement de ces malades, l’association monégasque d’Amore Psy œuvre à Monaco depuis 2008. « On est là pour faire remonter les besoins auprès des instances gouvernementales », explique la présidente Béatrice Latore. Pour célébrer les 10 ans d’existence de cette association, une pièce de théâtre (1) sera présentée au théâtre princesse Grace (TPG) le 29 juin par la compagnie Florestan : Moi et ma bouche. « Les fonds seront reversés à notre association », précise la présidente qui depuis des années, accompagne les familles directement touchées par ces problématiques « Si une famille est en détresse, elle peut, bien sûr, nous demander notre aide. Il ne faut pas en avoir honte. Nous respectons un anonymat total », indique-t-elle.

350 malades

Selon cette association, environ 350 malades en file active sont aujourd’hui suivis. Que ce soit par l’unité de psychiatrie et de psychologie médicale de la Roseraie (UPPM), ou par le service de psychiatrie du centre hospitalier princesse Grace (CHPG). « Il y a, en moyenne, quatre membres dans une même famille. Plusieurs centaines de personnes sont donc quotidiennement confrontées à cette souffrance en Principauté », observe Béatrice Latore. L’une des concrétisations majeures de cette association a été l’ouverture en mai 2016 d’un lieu de vie entièrement dédié aux patients. Son nom : le GEMM, le Groupe d’entraide mutuel monégasque. Cette unité de jour non médicalisée accueille des patients de plus de 18 ans, souffrants « de troubles psychiatriques stabilisés ». Leur particularité : tous sont sous traitement et suivis. Dans cet espace de 100 m2 côtoyé par 22 adhérents, tout a été pensé pour leur bien-être. On y trouve une cuisine, une salle informatique avec des jeux vidéo et des ordinateurs. Mais aussi une salle d’art avec un baby foot, des instruments de musique, ainsi qu’une salle à manger, avec un canapé et une télévision. Un lieu où les jeunes peuvent se retrouver, se divertir, retrouver confiance en eux, et réintégrer une vie sociale. Autre rendez-vous majeur de cette association : les rencontres monégasques de la santé mentale, organisées tous les deux ans. Prochain rendez-vous : le 11 mars 2019, au théâtre des Variétés.

1) + d’infos sur www.damorepsy.org. Pièce à 20h30. Tarif : 20 euros. Réservation sur place, par téléphone au 93 25 12 50, ou sur damorepsy@monaco.mc.

journalistSabrina Bonarrigo