Industrie pharmaceutique : un chiffre d’affaires en baisse de plus de 20 %

Sabrina Bonarrigo
-

Comment se porte l’industrie manufacturière et extractive à Monaco ? Pour avoir une idée précise, il suffit de se pencher sur l’étude chiffrée que vient de publier l’Institut monégasque de la statistique et des études économiques (Imsee). On y apprend que la Principauté comptait 174 établissements industriels au 31 décembre 2017. Soit six de moins qu’à fin 2016. Coté salariés, l’étude dévoile que ce secteur embauche 2 645 salariés (toujours au mois de décembre 2017). Soit 51 de moins qu’en 2016. « Plus du tiers des salariés travaillent dans la fabrication de produits en caoutchouc et en plastique ou dans l’industrie chimique. Mais si la première division a perdu 62 salariés, la seconde en a gagné 24 », commente l’institut. Côté nationalités, les Français représentent près des trois quarts (72,3 %) de l’effectif salarié. 18 % sont Italiens. En revanche, la part de Monégasques est infime : ils sont seulement 36 à travailler dans ce secteur. Concernant le chiffre d’affaires, de grosses disparités existent. Si la fabrication de produits en caoutchouc et en plastique ainsi que l’industrie chimique progressent en 2017 — respectivement de 4,7 % et de 9,9 % — l’industrie pharmaceutique voit, au contraire, son chiffre d’affaires diminuer de plus de 20 % par rapport à l’année 2016.

journalistSabrina Bonarrigo