Monaco prépare la COP24

Raphaël Brun
-

Une journée d’information a été organisée par le gouvernement le 7 mai afin de décrypter la mise en place de la nouvelle réglementation de l’Union européenne (UE) concernant la protection des données personnelles. Acteurs économiques du secteur privé, représentants du secteur public, para-public et institutionnels : les explications apportées par Me Alain Bensoussan, avocat spécialisé en droit des nouvelles technologies, ont attiré près d’une centaine de personnes. Le règlement général sur la protection des données (RGPD) sera applicable à partir du 25 mai 2018 et vise à uniformiser les législations des Etats membres de l’UE sur les données personnelles. Mais aussi à « donner à l’ensemble des résidents de l’UE plus de contrôle sur leurs données personnelles, à responsabiliser davantage les responsables de traitements et les sous-traitants tout en réduisant leurs formalités préalables auprès des régulateurs et à renforcer le rôle des autorités de protection des données », explique un communiqué du gouvernement monégasque. Même si Monaco n’est pas membre de l’UE, le RGPD est applicable pour les offres de biens et de services aux entreprises installées hors UE, qui travaillent avec les données personnelles de personnes physiques établies dans l’UE. Monaco a posé des règles de protection des données à partir de 1993, a rappelé le conseiller-ministre pour les relations extérieures, Gilles Tonelli, tout en soulignant que « la modernisation et l’adaptation de la législation monégasque aux nouvelles règles européennes constituent l’une des priorités de l’action gouvernementale et des travaux sont d’ores et déjà engagés en ce sens. »

journalistRaphaël Brun