Edmond Rostand dans la tourmente

La Rédaction
-

Douze comédiens sont sur scène pour la nouvelle création d’Alexis Michalik, Edmond, où le spectateur est transporté au cœur de Paris en 1897, dans la vie d’Edmond Rostand (1868-1918). Cela fait deux ans que le dramaturge, poète et essayiste français n’a rien écrit. Il va avoir trente ans et la détresse guette son âme. Il tente alors un coup de bluff et propose une pièce, dont il n’a que le titre, à Constant Coquelin, dit Coquelin aîné, l’acteur en vogue du moment. Il promet que cette nouvelle comédie héroïque, écrite en vers, sera fin prête pour les fêtes, mais il n’en a pas encore écrit une ligne et l’échéance arrive à grands pas. Tout le monde semble lui mettre des bâtons dans les roues : sa femme, jalouse, son producteur, exigeant, et les actrices, lunatiques. Mais il est bien décidé à réaliser ce projet dont le titre est Cyrano de Bergerac.

À Monaco, théâtre Princesse Grace (TPG), 12 avenue d’Ostende. Mercredi 18 et jeudi 19 avril à 20h30. Tarifs : 22, 27 ou 33 euros. Étudiants – de 26 ans et jeunes – de 21 ans réduction : – 30 %. Réservations : 93 25 32 27 ou tpgmonaco.mc.

journalistLa Rédaction