Dangers du web : les conseils d’Action innocence

Sabrina Bonarrigo
-

Humiliation sur les réseaux sociaux, intimidation, chantage, ou encore “sexting”. Les enfants et les adolescents sont de plus en plus confrontés à ces dérives liées à internet. Régulièrement, l’association monégasque Action Innocence organise des réunions d’information auprès des parents de la Principauté. Objectif : les alerter et surtout prévenir ces dangers. Début février, lors d’une réunion organisée au lycée technique et hôtelier, les membres ont ainsi rappelé quelques règles de base. Notamment celle « des 3, 6, 9, 12 ». En clair : pas d’écran avant 3 ans, pas de console de jeu avant 6 ans, pas d’internet avant 9 ans, et pas d’internet tout seul avant 12 ans. « Dialoguez avec vos enfants, demandez leur ce qu’ils ont vu, ce qu’ils n’ont pas compris, et adaptez les limites à l’âge de votre enfant. A chaque âge ses jeux, à chaque âge ses pratiques… et ses limites », alerte cette association, qui demande également aux parents d’être attentifs à certains signaux. Notamment si l’enfant est désocialisé, s’il change ses habitudes alimentaires, s’il se désintéresse de la vie scolaire, ou encore, s’il a des troubles du sommeil.

journalistSabrina Bonarrigo