Jo d’hiver de PyeongChang
Monaco envoie quatre athlètes

Anne-Sophie Fontanet
-

Deux skieurs et deux bobeurs représenteront Monaco lors des Jeux Olympiques d’hiver en Corée du Sud. Avant leur départ vers PyeongChang, les athlètes ont reçu les encouragements du Prince.

Alexandra Coletti, Olivier Jenot, Rudy Rinaldi et Boris Vain s’envoleront vers l’Asie pour participer aux 23ème Jeux olympiques (JO) d’hiver du 9 au 25 février 2018. Situé à environ deux heures de Séoul, la capitale de Corée du Sud, c’est la province de PyeongChang qui a été choisie comme hôte de cet événement sportif planétaire. « Le baron Pierre de Coubertin disait du sport qu’il va chercher la peur pour la dominer, la fatigue pour en triompher et la difficulté pour la vaincre. Je suis persuadé que nos sportifs s’inspireront de ces mots en faisant honneur aux couleurs de notre pays par une combativité sans faille et un comportement exemplaire », s’est exprimé le Prince Albert II lors de la présentation officielle des quatre athlètes. « A quelques jours de l’échéance, nous sommes, tout simplement et de tout cœur avec vous, à vos côtés », a renchéri Yvette Lambin-Berti, secrétaire générale du comité olympique monégasque (Com).

JO-hiver-PyeongChang-P1000139

© Photo Monaco Hebdo.

 

« Il ne faut rien lâcher et croire en soi »

Alexandra Coletti. Skieuse

JO-hiver-PyeongChang-P1000163

Olivier Jenot, Alexandra Coletti, Rudy Rinaldi et Boris Vain © Photo Monaco Hebdo.

 

« Ne rien lâcher »

Seule femme du groupe, Alexandra Coletti, 34 ans, n’est pas une novice. Porte-drapeau de la délégation monégasque lors des Jeux de Vancouver (Canada) en 2010, elle participera à ses quatrièmes olympiades avec comme mots d’ordre performance et détermination. La skieuse sera alignée en descente, en super combiné et en combiné alpin. Elle doit concourir les 17, 21 et 23 février. « Mon objectif, c’est le top 20 », assure-t-elle. En 2017, lors des championnats du monde de descente, elle avait atteint la 28ème place. Après ces derniers Jeux, la skieuse monégasque compte achever sa carrière par les championnats de France puis les championnats du monde en Suède en 2019. « Il ne faut rien lâcher et croire en soi », conseille la sportive aux trois autres participants. Dans la même discipline, Alexandra sera accompagnée par Olivier Jenot qui fêtera ses 30 ans le 28 février 2018.

Olivier-JENOT-Sochi-2014

Top 30

Le jeune homme se prépare à l’échéance depuis trois ans, après « quelques péripéties » en 2017. Une blessure en février avait perturbé sa saison sportive. Olivier Jenot se dit tout de même « impatient et excité ». Après Turin (Italie) en 2006 et Sotchi (Russie) en 2014, il s’agira de sa troisième participation. « C’est une ambiance unique. On est vraiment dans une bulle remplie d’émotions fortes à chaque instant. C’est un rêve pour tout athlète », témoigne-t-il. Après une grave blessure juste avant les Jeux de Vancouver qui l’avait obligé à déclarer forfait, il espère prendre sa revanche en Corée du Sud. Objectif top 30 pour Jenot qui avait terminé 27ème en combiné alpin et 34ème au super-G lors de la Coupe d’Europe 2017. Les dates à retenir pour lui : les 11, 13 et 15 février. Après les Jeux, Olivier prendra le temps en fin de saison de réfléchir à la suite qu’il voudra donner à sa carrière sportive.

Boris-Vain-Bob-a-2-(2)

 

« Nous allons donner le maximum et, peut-être, ramener un jour une médaille à Monaco »

Rudy Rinaldi. Bobeur

 

Médaille

Enfin, c’est un duo de sportifs qu’il faudra surveiller en bobsleigh les 18 et 19 février. Rudy Rinaldi et Boris Vain, 24 ans, forment l’équipe monégasque dans la discipline qu’affectionne particulièrement le Prince Albert. Ils pourront aussi compter sur Mahmoud Al-Abood, remplaçant âgé de 35 ans. « C’est un sport à stress long », explique Boris Vain. L’ancien lanceur de poids découvre le bobsleigh en 2013. Avec Rudy, ils disent « se faire confiance à 100 % ». « Nous avons une relation spéciale, en fait c’est comme un frère », observe Rudy Rinaldi. Les deux jeunes se montrent très ambitieux à quelques jours de leurs premiers JO d’hiver. « On y va pour faire une grande performance », indique Rudy Rinaldi. Avec à la clé une médaille pour la Principauté ? « Nous allons donner le maximum et peut-être ramener un jour une médaille à Monaco », ajoute le bobeur. C’est lui qui a été choisi par le comité olympique monégasque pour porter le drapeau de Monaco lors de la cérémonie d’ouverture jeudi 8 février. « Par vos performances, que nous souhaitons les meilleures, et votre détermination, donnez aux Jeux la magie que nous attendons », les a encouragés Yvette Lambin-Berti.

 

journalistAnne-Sophie Fontanet