Un accord de collaboration pour lutter contre le cancer du rein

Sophie Noachovitch
-

L’accord a été signé le 30 janvier en Suisse. Le centre scientifique de Monaco (CSM) et Helsinn International Services, une Sarl, filiale du groupe pharmaceutique suisse à Monaco, ont décidé de travailler ensemble. Objectif : soutenir un projet de recherche pour développer des inhibiteurs pharmacologiques de la forme la plus courante du cancer du rein : le carcinome rénal à cellules claires. Cette collaboration se développe autour d’une doctorante, Aurore Dumond qui travaille, sous la supervision des docteurs Renaud Grépin et Gilles Pagès, à son projet qui vise à démontrer de nouvelles avancées dans le soin par le biais d’inhibiteurs des neuropilines, protéines qui s’expriment de manière excessive dans ce cancer qui reste aujourd’hui incurable. Le taux de survie des patients de stade IV à 5 ans est de seulement 10 à 20 %. Ainsi, pour les trois prochaines années, Helsinn sponsorise la thèse d’Aurore Dumond. « Nous sommes très heureux d’avoir conclu ce partenariat avec Helsinn, car cela nous permet de développer une nouvelle recherche sur cette forme de cancer de plus en plus répandue dans le monde », a déclaré le professeur Rampal, président du CSM.

journalistSophie Noachovitch