La dispute dérape
entre deux caissières

Sophie Noachovitch
-

Le client aurait une « caissière préférée ». C’est ce motif qui a déclenché la dispute violente et physique entre deux caissières de la supérette Hector Otto, le 6 avril 2017. La journée touche à sa fin lorsqu’un client se présente à l’une des caisses, mais la vendeuse, N.A., est en train de la fermer. L’homme se serait exclamé : « J’aurais voulu être avec ma caissière préférée ! ». L’autre employée, C. aurait lancé une plaisanterie que la première n’aurait pas appréciée. Il faut dire que les deux salariées s’adressent à peine la parole. Se sentant offensée, N.A. va se plaindre à sa direction qui convoque C.. Lorsque cette dernière retourne en rayon et que N.A. l’entend rire, elle pense être l’objet de moqueries. « Je suis allée la voir pour savoir pourquoi elle s’acharnait sur moi. Je n’avais pas l’intention d’en venir aux mains », commente N.A. prévenue, mardi 23 janvier, devant le tribunal correctionnel de Monaco. Le président du tribunal, Jérôme Fougeras-Lavergnolle, décrit une femme agitée sur les images de vidéo-surveillance qui tente « à six reprises » d’atteindre le haut du corps sa collègue qui, elle, tente de répliquer par deux fois… Lorsque l’altercation s’achève, N.A. se rend d’elle-même à la sûreté publique, regrettant son geste. Elle se voit attribuer une journée d’interruption temporaire de travail (ITT) tandis que sa victime en écope de 4. « Notez que Madame C. ne quitte son poste pour aller au centre hospitalier Princesse Grace (CHPG), qu’après avoir appris par son responsable que N.A. était allée à la sûreté publique, affirme Me Marquet, l’avocate de la prévenue. Il ressort du dossier le caractère particulièrement manipulateur de Madame C.. Trois collègues et le responsable du magasin en attestent. » Le tribunal a choisi de ne pas accabler N.A. qui a perdu son emploi à cause de cet incident, et de prendre en compte la personnalité de la victime. La prévenue a été condamnée à une amende de 1000 euros avec sursis.

journalistSophie Noachovitch