Dépendant des jeux et dépressif,
il volait les tickets restaurant
de son entreprise

Sophie Noachovitch
-

C’est l’histoire d’une descente aux enfers. Le prévenu qui comparaissait mardi 23  janvier devant le tribunal correctionnel de Monaco est un Français de 49 ans. Fin 2016, son épouse le quitte, il tombe en dépression et se laisse aller à son addiction aux jeux. Il perd tout, dort « à droite à gauche », ne voit plus son enfant. « Il ne me restait plus rien pour manger », explique-t-il, le dos vouté, au tribunal. Il est alors agent de sécurité, de nuit, chez SBM Offshore, à Fontvieille. Il profite de sa position pour s’introduire dans les bureaux. Entre le 20  octobre et le 27  octobre  2016, il s’empare de plusieurs tickets restaurants, pour près de 150  euros. Entre le 6  juillet et le 8  août  2017, il récidive et dérobe une enveloppe de 60  euros et une vingtaine de tickets restaurants, pour près de 200  euros cette fois. Désormais, il vit chez sa sœur. « Je veille à ce qu’il ne retombe pas dans le jeu », affirme-t-elle devant les juges. « Je vous propose de considérer ce dossier comme une erreur de parcours, a déclaré le procureur. Nous sommes face à une personne primo-délinquante. Il faudrait prononcer une sanction qui permette à l’intéressé de rester dans un parcours social. » Ces recommandations ont été suivies par le tribunal qui a prononcé une peine de 1000  euros d’amende avec sursis.

journalistSophie Noachovitch