« Chez HM, c’est le vide »

Sophie Noachovitch
-

Mardi 16  janvier, en conférence de presse, Stéphane Valeri s’en est pris à la liste de Béatrice Fresko-Rolfo, estimant qu’Horizon Monaco « n’a pas de projet crédible ».

Au lendemain du meeting Horizon Monaco (HM), Stéphane Valeri et la liste Priorité Monaco (Primo !) ont convié les médias monégasques à une nouvelle conférence de presse, mardi 16 janvier. L’occasion pour la tête de liste de répondre aux attaques de ses concurrents, formulées lors de leur meeting de la veille « J’aurais aimé me présenter devant vous en étant offensif, dans une dynamique ou avec une obligation de réponse, comme dans une véritable campagne électorale, a-t-il commencé. Mais là, c’est le vide. Il y a manifestement un problème de contenu. Il n’y a pas, à mon sens, de projet crédible. » Voilà pour la mise en bouche. Pour le plat de résistance, il a égrené certaines phrases ou propositions prononcées la veille par les colistiers HM. Il faut dire que Stéphane Valeri a été, « comme toujours, l’invité vedette, mais absent » de ce meeting, a-t-il estimé.

Maison de retraite

La tête de liste Primo ! a ainsi cité la candidate HM Elodie Kern, qui a annoncé qu’« il faut créer une maison de retraite pour couvrir nos besoin à l’horizon 2030. L’ancien conseiller de gouvernement pour la santé a eu le temps et les moyens de le faire : il n’a rien fait ». Or, Stéphane Valeri a procédé à « un simple rappel : pendant que j’étais au gouvernement, nous avons livré en 2010 la résidence A Qietüdine (70 chambres individuelles) et le centre de gérontologie clinique Rainier III (210 chambres individuelles). J’ai veillé à faire lancer le chantier de Cap Fleuri 2 en cours de construction (80 chambres individuelles), puis j’ai fait adopter le programme médical et la décision a été prise de reconstruire et d’agrandir le Cap Fleuri 1 (130 chambres individuelles supplémentaires). » Valeri a précisé que le programme de Primo ! prévoit, en outre, des propositions à destination également des retraités, comme la création de nouvelles résidences sur les terrains de l’Annonciade 2 disponibles à partir de 2021, ou sur les terrains du centre hospitalier Princesse Grace (CHPG), à l’horizon 2030.

 

« J’aurais aimé me présenter devant vous en étant offensif, dans une dynamique ou avec une obligation de réponse, comme dans une véritable campagne électorale. Mais [chez HM], il y a manifestement un problème de contenu »

Stéphane Valeri. Tête de liste Primo !

 

« Addiction »

Katia Gagnol (HM) a, elle aussi, fait les frais des rectifications de Stéphane Valeri. Elle a évoqué la nécessité de faire des soins palliatifs un incontournable du CHPG… « Je rappelle, là aussi, qu’une unité mobile de soins palliatifs existe déjà depuis de nombreuses années. Et j’ai prévu, avant mon départ du gouvernement, la livraison au printemps 2018, d’un service de lits de soins palliatifs au CHPG, a précisé Valeri. Mais peut-être que les élus HM n’ont pas informé leurs colistiers… » Idem pour Séverine Druenne (HM), qui a annoncé en meeting que « nous pouvons étendre le champ de soins en intégrant une unité de lits au CHPG pour des adolescents qui ont des problèmes d’addiction et de dépendance. » Pour Stéphane Valeri, cette proposition n’a pas lieu d’être, puisque, depuis l’an dernier, il a été décidé de créer des lits spécialement dédiés aux adolescents victimes d’addictions et de dépendances au sein du service de psychiatrie. Le dossier va arriver très prochainement au stade de la consultation des entreprises. Pour la tête de liste Primo !, le meeting HM de lundi 15 janvier ne révèle rien d’autre qu’« une inquiétante méconnaissance des dossiers ».

 

La priorité nationale à la SBM et dans la fonction publique

Les candidats Priorité Monaco (Primo !) ont abordé lors de la conférence de presse du 16 janvier la problématique de la priorité nationale du côté de la Société des Bains de Mer (SBM) et de la fonction publique. S’ils estiment que l’Etat doit retrouver sa place au sein des décisions stratégiques de la SBM en tant qu’actionnaire principal et majoritaire, et inciter à remettre les jeux au cœur de la SBM, c’est surtout sur les questions de ressources humaines que les candidats Primo ! ont insisté. Le respect de la priorité nationale à l’embauche, mais aussi lors des progressions de carrières, doit être la règle. Primo ! réclame un plan ambitieux de ressources humaines pour accompagner la politique des jeux. Par ailleurs, pour optimiser la fonction publique de la Principauté, les colistiers souhaitent la création d’un pavillon du service public, regroupant toutes les administrations. Cela passerait par la construction sur « le dernier îlot des délaissés, appelé Charles III, d’un immeuble regroupant de nombreux services publics ». Le respect de la priorité nationale est ici aussi exigé. Le candidat Patrick Rinaldi a martelé la nécessité de voter la loi sur les fonctionnaires : « Seuls les Monégasques doivent avoir accès au statut de fonctionnaires. Les autres ont un statut d’agent de l’Etat. » Brigitte Boccone-Pages a rappelé que Primo ! « reste très attaché » à un ordre de priorité dans la fonction publique : « Un poste doit être, en priorité, occupé par un Monégasque. En cas d’impossibilité, un agent de l’Etat peut occuper, momentanément, le poste. La hiérarchie de la priorité doit être la suivante et elle sera appliquée : les Monégasques, puis les conjoints de nationaux et les enfants de Monégasques, puis les résidents ». En ce qui concerne les retraites, la liste Primo ! propose la création d’un fonds de retraite des fonctionnaires (FRF), financé « au départ » par une partie du fonds de réserve constitutionnel (FRC). Et afin que les fonctionnaires se sentent au mieux dans leur quotidien, Primo ! souhaite mettre en place un audit de climat interne dans l’administration.

 

journalistSophie Noachovitch