Le Prince Albert II :
« Nos forces et spécificités ne sauraient être remises en question »

Raphael Brun
-

Dans ses vœux pour 2018, le Prince Albert II est revenu sur l’année écoulée, qui a été marquée par une actualité « parfois rude et sombre ». Il a toutefois appelé à savoir « discerner » les « gestes de solidarité » et les « talents de créativité » au milieu de cet ensemble bien sombre. Mais Albert II a aussi demandé à ce que les dirigeants politiques et économiques « s’attachent à l’édification d’un monde plus vivable et plus juste, grâce à un développement durable, privilégiant une économie « verte » et à la construction de sociétés pacifiques, ouvertes, à l’écart de la tentation du repli et du rapport de forces ». Le Prince a aussi évoqué l’élection nationale du 11 février 2018, en rappelant sa « stricte neutralité » et que, du coup, personne ne peut « se prévaloir » de son soutien. Sur le fond, il a demandé à ce que les échanges entre les trois listes en course soient « respectueux, au service de l’harmonie et de l’union dans l’esprit de nos institutions et leur strict respect. Elles ont fait la preuve de leur efficacité en offrant un modèle social et économique performant, dont bénéficie la population. Nos forces et spécificités ne sauraient donc être remises en question ».

journalistRaphael Brun