L’agence monégasque de sécurité numérique a son site web

Sabrina Bonarrigo
-

Ce sont un peu les pompiers du web… Créée par ordonnance souveraine en décembre 2015, l’agence monégasque de sécurité numérique (AMSN) a pour mission de détecter et de traiter toute éventuelle cyberattaque qui toucherait les systèmes d’information de l’Etat, les établissements publics ou encore les opérateurs d’importance vitale (OIV). Situé à Fontvieille au 24 rue du Gabian, l’AMSN a désormais son site internet : https://amsn.gouv.mc/. L’agence y explique, entre autres, son rôle et ses missions : « La Principauté comme tous les états est une cible potentielle en raison de son image, de ses positions affichées dans le monde, mais également en raison des affaires financières et économiques qu’elle génère », indique l’agence. Avant de rappeler les quatre cyberattaques les plus fréquentes auxquelles les Etats, les entreprises et les particuliers sont régulièrement confrontés : la cybercriminalité (rançongiciels, arnaques au président, falsifications des moyens de paiement, etc.) ; l’atteinte à l’image (défigurations de sites web pour afficher des messages terroristes, politiques ou autres) ; l’espionnage (pénétration des systèmes d’information pour voler de l’information, des technologies, du savoir-faire) et enfin le sabotage (destruction des systèmes d’information afin d’empêcher toute activité ou pour de la propagande). Pour éviter ce type de cyberattaque — ou savoir quoi faire, si celle-ci a déjà lieu — cette agence livre sur son site internet de nombreux « conseils élémentaires », destinés aux particuliers et aux entreprises. L’agence rappelle également que Monaco est désormais doté d’une législation pour punir tout acte de cybercriminalité : « Si le hacker a pénétré votre réseau ou votre ordinateur, si votre matériel est dégradé ou bloqué même après un redémarrage, s’il affiche des éléments inhabituels, si vous êtes victime d’une perte ou d’un cryptage de vos données, si votre protection détecte un virus, un ver ou un cheval de Troie, etc… Chacune de ces actions est punissable par la loi. Vous pouvez déposer plainte auprès des services de police », précise l’AMSN. Régulièrement, l’agence diffuse également les principales actualités mondiales concernant la sécurité numérique et les cyberattaques.

journalistSabrina Bonarrigo