Monte-Carlo Bay : un licenciement, une pétition et une grève ?

Sabrina Bonarrigo
-

Au Monte-Carlo Bay, un licenciement fait actuellement beaucoup de bruit… Après 12 ans d’ancienneté, Anne El-Abbassi, assistante aux ressources humaines — et ex-déléguée du personnel — a été licenciée sur la base de l’article 6. Une décision intervenue juste après son congé maternité et une grossesse difficile. Cet événement a provoqué la colère de l’Union des syndicats de Monaco (USM). « Il est affligeant de constater qu’à Monaco, en 2017, il existe encore ce type de licenciement sans motif. Aujourd’hui, le plus important pour l’USM est l’état de santé de cette salariée et son avenir, maman d’une petite fille de 3 mois et demi, licenciée sans aucun motif valable et à l’heure actuelle, très choquée et désemparée, explique le secrétaire général adjoint de l’USM, Olivier Cardot. Après 12 ans d’ancienneté au sein du Monte-Carlo Bay et ayant participé à l’ouverture de cet établissement, il est inacceptable de voir ce genre de pratiques exercées par une direction dont l’un des membres est coutumier de ce genre de comportement. Cet événement a choqué de nombreux salariés du secteur hôtelier de Monaco. » Résultat : les responsables syndicaux de l’établissement ont décidé de mettre en place une pétition qui a recueilli plus de 700 signatures. De son côté, le syndicat hôtels, cafés, restaurants (HCR) a exigé la « réintégration sans conditions » de cette jeune maman au sein, « pourquoi pas de la Société des bains de mer (SBM) », actionnaire majoritaire de la Sogetel, l’entreprise qui assure la gérance du Monte-Carlo Bay. « À ce titre, le directeur des ressources humaines de la SBM semble s’être saisi de cette situation et va intervenir… De quelle façon ? Nous verrons. Dans tous les cas, si nous n’obtenons pas satisfaction par la réintégration de cette salariée, alors oui, le risque de mouvement social et de grève est important. La balle est dans le camp de la SBM », affirme Olivier Cardot. Lundi 4 décembre, les délégués syndicaux ont été reçus par la direction de la SBM. Selon l’USM, les négociations étaient « bien engagées ». Mercredi 6 décembre, une assemblée générale du personnel du Monte-Carlo Bay devait également avoir lieu. À suivre.

journalistSabrina Bonarrigo