Il vole un Vélo Bleu
et le ramène à Monaco

Anne-Sophie Fontanet
-

En provenance de la voie rapide au guidon d’un Vélo Bleu, (l’équivalent niçois du Vélib — N.D.L.R.) ce cycliste a été repéré par les policiers à 0h40. Ce laveur de voitures de 26 ans admet avoir récupéré l’engin « abandonné » à proximité de la gare Nice Riquier, alors qu’il venait travailler à Monaco par le train. S’il reconnaît les faits, S.G. s’emporte dès qu’on le conduit dans les locaux de la police monégasque. Très agité, il refuse de monter dans l’ascenseur et cherche à envoyer coups de poing et de tête aux agents. « Il a été maîtrisé par trois policiers. C’est une personne connue des services de police en France pour violence, destruction de biens, violence contre personne dépositaire de l’autorité publique et dégradation de biens publics », détaille le substitut, Alexia Brianti. Ses réquisitions sont sévères : 10 à 15 jours de prison ferme. Finalement, S.G. écope de deux mois de prison avec sursis.

journalistAnne-Sophie Fontanet