Cure de jouvence

Sabrina Bonarrigo
-

Les archives audiovisuelles de Monaco ont dévoilé le programme de la saison 2017-2018 de Tout l’art du Cinéma. Au programme : une vingtaine de films qui évoque la jeunesse sous toutes ses formes.

Chaque année, ils transforment le théâtre des Variétés en un grand ciné-club où sont projetés tantôt des films cultes, tantôt des films peu connus du grand public… Le directeur des archives audiovisuelles de Monaco, Vincent Vatrican, et son fidèle collaborateur, Jacques Kermabon, ont dévoilé lors d’une conférence de presse la 14ème édition de Tout l’art du cinéma. Depuis le début, c’est une même philosophie qui anime ces deux passionnés de septième art : « Notre pari est de faire découvrir au public un autre cinéma que celui que l’on a l’habitude de voir dans les grandes salles ou à la télévision. Proposer des films cultes mais aussi des productions peu connues et des cinéastes passés de mode qui méritent un coup de projecteur… ».

La-Fureur-de-vivre-VV-Pn-94-NUM-20196

La Fureur de vivre (1965) © Photo AAPM

Cabaret-VV-Pn-90-NUM-20184

Cabaret (1972) © Photo AAPM

Plein-soleil-CANA-Pn-1-NUM-20206

Plein soleil (1960) © Photo AAPM

« On a toujours 20 ans »

Cette année, les cinéphiles auront droit à une vraie cure de jouvence. Et pour cause. Les archives audiovisuelles de Monaco ont fêté cette année leurs 20 ans d’existence. Pour faire un clin d’oeil à ces deux décennies d’images, de sons et de vidéos conservés, archivés et restaurés, l’équipe a logiquement choisi comme thème : « On a toujours 20 ans ». Au programme donc, 25 films projetés, pour l’essentiel, au théâtre des Variétés montrant la jeunesse dans tous ses états. « Une des fonctions du cinéma est de parler au présent et de de l’époque dans laquelle on vit, souligne Vincent Vatrican. La jeunesse a aussi été dans les années 60 le déclencheur d’un nouveau cinéma. Je parle bien sûr de la Nouvelle vague en France, mais c’est aussi vrai au Japon, en Pologne, en Tchécoslovaquie ou encore aux Philippines ».

 

La-chasse-au-lion-arc-SOLA-Pn-1-NUM-20205

La chasse au lion à l’arc (1965) © Photo AAPM

Faust-une-legende-allemande-AFM-Pn-1-NUM-20191

Faust, une légende allemande (1926) © Photo AAPM

La-fille-a-la-valise-VV-Pn-91-NUM-20185

La fille à la valise (1962) © Photo AAPM

Les-petites-marguerites-VV-Pn-92-NUM-20186

Les petites marguerites (1966) © Photo AAPM

Ciné-concert

Ce plongeon dans la jeunesse débutera le mardi 3 octobre avec la projection de Muriel ou le temps d’un retour (1963), d’Alain Resnais, suivie le 2 octobre du cultissime À bout de souffle (1960) de Jean-Luc Godard, film emblématique de la Nouvelle Vague qui « célèbre la jeunesse désinvolte et rusée de son temps ». Tout aussi culte, La fureur de vivre (1955), projeté le 19 décembre, ou encore Orange mécanique (1971) de Stanley Kubrick, diffusé le 23 janvier. Depuis 2008, les archives proposent aussi un ciné-concert. L’idée ? Associer la projection d’un chef-d’œuvre du cinéma muet, avec l’exécution en direct d’une partition musicale. Pour cette saison 2017-2018, l’opéra Garnier diffusera le 8 novembre le film Faust, une légende allemande (1926) du réalisateur allemand Friedrich Wilhelm Murnau. Les images seront accompagnées par l’opéra de Monte-Carlo et le pianiste Jean-François Zygel.

 

La prog’

Les temps forts de la saison 2017-2018

 

Muriel ou le temps d’un retour

D’Alain Resnais, 1963, (FRA, 1h57)

Mardi 3 octobre, à 20h30 / théâtre des Variétés

 

À bout de souffle

De Jean-Luc Godard, 1959, (FRA, 1h29)

Mardi 17 octobre, à 20h30 / théâtre des Variétés

 

La chasse au lion à l’arc

De Jean Rouch, 1965, (FRA, 1h17)

Jeudi 2 novembre, à 20h30 / théâtre des Variétés

 

Faust, une légende allemande

De Friedrich Wilhelm Murnau, 1926, (ALL, 1h47)

Mercredi 8 novembre, ciné-concert à 20h / opéra Garnier

 

Manille

De Lino Brocka, 1975, (PHI, 2h05)

Mardi 21 novembre, à 20h30 / théâtre des Variétés

 

Les petites marguerites

De Vera Chytlova, 1966, (TCH, 1h16)

Mardi 28 novembre, à 20h30/ théâtre des Variétés

 

La fille à la valise

De Valerio Zurlini, 1962, (ITA, 1h40)

Mardi 5 décembre, à 20h30 / théâtre des Variétés

 

Cabaret

De Bob Fosse, 1972, (USA, 2h04)

Dimanche 17 décembre, à 11h00 / Grimaldi Forum

 

La Fureur de vivre

De Nicholas Ray, 1965, (USA, 2h15)

Mardi 19 décembre, à 20h30 / théâtre des Variétés

 

Orange mécanique

De Stanley Kubrick, 1971, (USA, 2h16)

Mardi 23 janvier, à 20h50 / théâtre des Variétés

 

Les archives racontent leurs vingt-ans

Mardi 13 février, à 19h / cinéma de Beaulieu

 

Contes cruels de la jeunesse

De Nagisa Oshima, 1960, (JAP, 1h37)

Mardi 20 février, à 20h30 / théâtre des Variétés

 

Deep end

De Jerzy Skolimowski, 1970, (POL, 1h30)

Mardi 6 mars, à 20h30 / théâtre des Variétés

 

Quatre garçons dans le vent

De Richard Lester, 1964 (USA, 1h27)

Mardi 10 avril, à 20h30 / théâtre des Variétés

 

Plein soleil

De René Clément, 1960, (FRA, 1h54)

Mardi 17 avril, à 19h / Grimaldi Forum

 

Les amants réguliers

De Philippe Garrel, 2005, (FRA, 3h03)

Mardi 22 mai, à 20h30 / théâtre des Variétés

 

journalistSabrina Bonarrigo