Rentrée 2017 : La semaine
de quatre jours et demi maintenue

Anne-Sophie Fontanet
-

5 878 élèves ont effectué leur rentrée en Principauté lundi 11 septembre. Un effectif stable, qui se divise entre public (4 587 élèves) et privé (1291). 827 salariés, dont 503 enseignants, étaient mobilisés pour les accueillir.

Vendredi 8 septembre, la directrice de l’Education nationale de la jeunesse et des sports (DENJS) à Monaco, Isabelle Bonnal, fixait les objectifs de l’année à venir. « Faire émerger tous les talents, donner un sens à sa scolarité et atteindre son point d’excellence. » Objectif atteint lors des sessions d’examen de juin 2017 où plus de 98 % de réussite était relevée. « Apprendre peut-être un plaisir » insiste la directrice, qui cite deux mots clés pour évoquer cette nouvelle rentrée : « l’excellence » et « l’épanouissement ». Pour les atteindre, beaucoup de projets seront mis en place.

Robots

Notamment le renforcement de l’enseignement avec le numérique. Ainsi Bee Bot, Thymio II et Pepper, trois robots ultra perfectionnés, feront leur première rentrée. Le premier, avec l’apparence d’une abeille, s’adresse à des élèves de maternelle et de cycle 2 (CP/CE1/CE2). Cet outil permet une première approche du langage de programmation de l’algorithmique et contribue à l’apprentissage de l’orientation dans l’espace. Sept robots Thymio II rencontreront les élèves de cycle III (CM1/CM2/6ème) pour découvrir l’univers de la robotique et utiliser les fonctions avancées d’un logiciel de programmation. Enfin, Pepper est destinée au lycée technique et hôtelier. Ce robot de forme humanoïde a pour rôle d’accueillir, d’informer et de divertir les clients.

Polo

En décembre, dans le cadre de Monacology, c’est un hôte de prestige qui accompagnera les élèves vers un éveil toujours plus fort à l’environnement. Le réalisateur Yann-Arthus Bertrand viendra débattre avec les jeunes de ce monde en perpétuelle évolution, qu’il faut apprendre à mieux respecter. Autre nouveauté dans le second degré, les élèves de bac professionnel bénéficieront d’une initiation à la philosophie, à l’image des élèves de l’académie de Reims qui testent aussi cette discipline cette année. Du côté des nouveautés toujours, en primaire, les petits écoliers de la Condamine devront adopter un nouveau code vestimentaire — en l’occurrence un polo blanc floqué aux couleurs de la Principauté — tout au long de l’année. « C’est joli, c’est simple et pas cher, quoi qu’on en dise. »

AIS

Isabelle Bonnal a également rappelé que Monaco conservait le système de quatre jours et demi de classe par semaine. « Nous ne changeons rien, car cela se passe très bien » (Lire l’interview de Claire Leconte, chercheur en chronobiologie et professeur de psychologie de l’éducation, ci-après). Enfin, l’Education nationale de Monaco accompagne aussi l’individualisation des parcours. Ainsi, une classe d’Adaptation et d’Intégration Scolaire (AIS), accueillant des adolescents souffrant de troubles cognitifs, voit le jour au sein du collège Charles III. Lundi et mardi matin, c’est en musique que la directrice de l’Education nationale et son équipe ont assisté à la rentrée de nombreux élèves. Pour donner le bon tempo.

 

journalistAnne-Sophie Fontanet