L’ASM a déjà vendu pour 175 millions de joueurs

Raphael Brun
-

Quarante-trois millions d’euros. C’est le montant de la plus-value récoltée par l’AS Monaco le 24 juillet 2017, suite au transfert de Benjamin Mendy à Manchester City. Acheté 15 millions à l’OM le 22 juin 2016, Mendy n’aura passé que 13 mois en Principauté, avant d’être lâché contre 58 millions. Malin, l’ASM a réussi une opération similaire avec le Portugais Bernardo Silva, 22 ans, recruté pour 15 millions en 2015 et cédé 50 millions à Manchester City. Ou encore avec Tiémoué Bakayoko, 22 ans également, acheté 11 millions et revendu 45 millions à Chelsea (lire Monaco Hebdo n° 1025). Depuis le début de ce mercato estival le 9 juin, Monaco a déjà encaissé 175 millions d’euros. Si économiquement, l’ASM bat des records, certains commencent à s’interroger sur le plan sportif. Après avoir vendu Mendy, Bakayoko et Bernardo Silva, l’équipe de Leonardo Jardim se retrouve en effet privée de joueurs titulaires lors de la dernière saison, qui a vu l’ASM remporter le titre de champion de France devant le PSG. Vexé, Paris se renforce et courtise actuellement Neymar. Le modèle économique monégasque repose, en partie, chaque année sur une qualification pour la Ligue des Champions. Mais avec une équipe moins compétitive, Monaco pourrait rater cette qualification synonyme de revenus supplémentaires, mais aussi de vitrine pour exposer ses joueurs en Europe. Désormais, tous les regards sont donc tournés vers Kylian Mbappé (lire notre article publié dans Monaco Hebdo n° 1023). Alors que Monaco Hebdo bouclait ce numéro le 25 juillet, Marca affirmait que le Real Madrid était en train de finaliser le transfert de Mbappé pour 150 à 160 millions et 30 ou 20 millions en bonus, soit un total de 180 millions. Le joueur empocherait 6 millions par an, jusqu’en 2023. Si l’attaquant de 18 ans est vendu, l’ASM aura encaissé 355 millions avec les ventes de ses joueurs. Et Monaco continuera d’alimenter les doutes sur ses performances sportives pour 2017-2018.

journalistRaphael Brun