La douleur encore à fleur de peau

Sophie Noachovitch
-

Les cérémonies du premier anniversaire du terrible attentat qui a frappé Nice se sont déroulées vendredi 14 juillet sur la place Masséna à Nice. Au cœur des discours, la douleur des familles des 86 victimes. Mais aussi la volonté de ne rien lâcher face au terrorisme.

« Ils nous ont divisés, mais en en fait, ils nous ont rassemblés. » Les Niçois, Alain et Colette, expriment le sentiment de beaucoup. Vendredi 14 juillet, il régnait une atmosphère inhabituelle dans le centre de la capitale azuréenne. Pour des raisons de sécurité d’abord, un impressionnant périmètre de sûreté avait été mis en place. Mais aussi, parce que le poids du souvenir s’est abattu sur l’ensemble des habitants et sur les touristes présents. Il y a un an, un camion fou faisait 86 victimes, et blessait 458 personnes (lire Monaco Hebdo n° 980).

« Innocents »

« 86 innocents. Des femmes, des hommes, des enfants. Des enfants. » La peine était palpable dans la répétition de ces mots du maire de Nice, Christian Estrosi. Il a rappelé dans son discours, vendredi après-midi, que toutes ces personnes ont été « assassinées par un homme au nom d’une idéologie qui nie toute l’humanité. La promenade des Anglais a été ensevelie sous un silence que personne ne pourra jamais oublier. » Et l’émotion a envahi la ville entière. « Les gens pleuraient sur la prom’ ce matin, témoignent Antonia et Marie-Lou, deux jeunes Niçoises de 15 ans. La commémoration était émouvante, mais aussi oppressante… On revit un peu ce qu’on a vécu l’an dernier. »

« Vivre »

Marie-Lou était avec sa maman Nathalie au feu d’artifice en 2016 et elles ont quitté la promenade des Anglais quelques instants avant l’arrivée du camion fou. Elles expriment de la colère. « On trouve un peu ridicule la sécurité d’aujourd’hui. C’est l’an dernier qu’il fallait nous protéger… » Mais, à quelques instants du concert hommage, elles s’apaisent. « La vie continue, il faut vivre. » Même son de cloche pour Colette. « Ils ne nous font pas peur du tout », assure-t-elle en serrant les poings. Ce 14 juillet 2017, elle se sent touchée au plus profond d’elle-même, mais elle continuera de venir sur la prom’, « parce que Nice, c’est chez moi ». Dans son discours, le président de la République française, Emmanuel Macron, a insisté sur ce qui anime les habitants de la Riviera française : « C’est vous, peuple de Nice qui, à la France entière, avez rendu cette force profonde que l’attentat du 14 juillet avait mis à sérieuse épreuve, par votre énergie, votre refus de vous laisser dompter par la peur et la violence, vous avez permis que la nation redresse la tête. De cela, je veux vous remercier. » Il a aussi rendu, tout comme le maire de Nice, un vibrant hommage aux personnels, aux équipes institutionnelles, aux services de secours, mais aussi aux anonymes qui sont venus en aide aux victimes le 14 juillet 2016 et les jours suivants. « Vous qui traversiez le plus noir cauchemar, vous qui portiez le fardeau de l’effroi et des larmes, comme vous avez été forts », a dit le président de la République française.

86 anges

Evidemment, les victimes ont été constamment au cœur des pensées et des discours. Pour l’association Promenade des Anges, Pauline Murris, cousine de Camille Murris, fauchée le 14 juillet 2016, a lu un texte de Marek, ami de sa cousine. Le texte, Les étoiles pour témoins, empreint de la douleur et du manque, était bouleversant. « L’horreur avait pourtant tranché pour eux, au mépris des étoiles que l’on voit depuis tous les continents, lorsqu’on lève un peu les yeux. Un camion a foncé dans la foule et a déchiré la France, a récité, la gorge souvent serrée, la jeune femme. L’onde de la mort fut terrible, de quoi taire son propre écho. Nous ne trouverons jamais les mots. 86 anges se sont envolés trop vite, en plongeant la ville dans un silence figé, jusqu’au creux des vagues de sa mer noircie. Ce silence, nous l’entendons encore. »

Des victimes et des familles qui resteront marquées à vie. Mais pour lesquelles le président l’a promis « tous les ministères concernés s’engagent envers les victimes », répondant aux questionnements qui ont accompagné la non reconduction du secrétariat d’état chargé de l’aide aux victimes créé par son prédécesseur François Hollande. Il a promis que l’Etat apporterait le soutien humain, juridique et financier « qu’il doit aux victimes ». Autre message politique, cette fois à l’intention de potentiels agresseurs : « Nous mènerons une lutte sans merci contre le terrorisme. » Le soir même, alors qu’il se rend au concert de Calogero, Adam, un petit Niçois de 9 ans, lance, tournant ses jeunes yeux plein d’optimisme vers l’avenir : « On espère que ça va aller maintenant ».

Commemoration-2017-Attentat-de-Nice-14-juillet-2016-@-Gaetan-LUCI-Palais-Princier-1-GLP-030

© Photo Gaetan Luci / Palais Princier

Commemoration-2017-Attentat-de-Nice-14-juillet-2016-Promenade-des-anglais-@-Mairie-de-Nice-IMG_9082

© Photo Mairie de Nice

Commemoration-2017-Attentat-de-Nice-14-juillet-2016-Promenade-des-anglais-@-Mairie-de-Nice-IMG_9083

© Photo Mairie de Nice

Commemoration-2017-Attentat-de-Nice-14-juillet-2016-Promenade-des-anglais-@-Mairie-de-Nice-IMG_8804

© Photo Mairie de Nice

Commemoration-2017-Attentat-de-Nice-14-juillet-2016-Promenade-des-anglais-@-Mairie-de-Nice-IMG_9080

© Photo Mairie de Nice

Commemoration-2017-Attentat-de-Nice-14-juillet-2016-@-Gaetan-LUCI-Palais-Princier-8-GLP-029

© Photo Gaetan Luci / Palais Princier

Commemoration-2017-Attentat-de-Nice-14-juillet-2016-@-Gaetan-LUCI-Palais-Princier-6-GLP-080

© Photo Gaetan Luci / Palais Princier

Commemoration-2017-Attentat-de-Nice-14-juillet-2016-@-Gaetan-LUCI-Palais-Princier-13-GLP-011

© Photo Gaetan Luci / Palais Princier

Commemoration-2017-Attentat-de-Nice-14-juillet-2016-@-Sophie-Noachovitch-DSC_0056

© Photo Sophie Noachovitch / Monaco Hebdo.

Commemoration-2017-Attentat-de-Nice-14-juillet-2016-@-Sophie-Noachovitch-DSC_0052

© Photo Sophie Noachovitch / Monaco Hebdo.

Commemoration-2017-Attentat-de-Nice-14-juillet-2016-@-Sophie-Noachovitch-DSC_0059

© Photo Sophie Noachovitch / Monaco Hebdo.

Commemoration-2017-Attentat-de-Nice-14-juillet-2016-@-Gaetan-LUCI-Palais-Princier-7-GLP-060

© Photo Gaetan Luci / Palais Princier

Commemoration-2017-Attentat-de-Nice-14-juillet-2016-@-Sophie-Noachovitch-DSC_0077

© Photo Sophie Noachovitch / Monaco Hebdo.

Commemoration-2017-Attentat-de-Nice-14-juillet-2016-@-Sophie-Noachovitch-DSC_0080

© Photo Sophie Noachovitch / Monaco Hebdo.

Commemoration-2017-Attentat-de-Nice-14-juillet-2016-@-Sophie-Noachovitch-DSC_0010

© Photo Sophie Noachovitch / Monaco Hebdo.

Commemoration-2017-Attentat-de-Nice-14-juillet-2016-@-Sophie-Noachovitch-DSC_0097

© Photo Sophie Noachovitch / Monaco Hebdo.

Commemoration-2017-Attentat-de-Nice-14-juillet-2016-Promenade-des-anglais-@-Mairie-de-Nice-IMG_8905

© Photo Mairie de Nice

Commemoration-2017-Attentat-de-Nice-14-juillet-2016-Promenade-des-anglais-@-Mairie-de-Nice-IMG_8914

© Photo Mairie de Nice

journalistSophie Noachovitch