Deux créations mondiales de danse
à l’opéra de Monte-Carlo

Anne-Sophie Fontanet
-

Massâcre de Jeroen Verbruggen et Memento mori de Sidi Larbi Cherkaoui, c’est le nom des deux créations artistiques de chorégraphes renommés qui se joueront à l’opéra de Monte-Carlo du 19 au 22 juillet. Des ballets précédés de rencontres publiques avec les artistes les 20, 21 juillet et 22 juillet à 18h45 animées par Laura Cappelle, critique danse au Financial Times. « Avec Memento Mori (Souviens-toi que tu vas mourir, N.D.L.R.), Sidi Larbi Cherkaoui présente la pièce finale de la trilogie qu’il a créée pour les ballets de Monte–Carlo », expliquent les organisateurs. La problématique est abordée en explorant les trois étapes du processus de mort : les moments avant, pendant et après la mort. « Sidi Larbi Cherkaoui examine ce qu’il se passe pour ceux qui restent derrière lorsqu’un être cher meurt », expliquent les ballets de Monte-Carlo. La création du Belge Verbruggen se concentre sur Le Sacre du Printemps de Stravinsky (1882-1971). « Fasciné comme tant d’autres par cette musique, j’ai souhaité à mon tour me confronter à cette oeuvre monumentale. Je l’ai donc explorée dans ses moindres détails : les notes de la partition, ses rythmes, ses harmonies » précise-t-il. Infos pratiques : de 12 à 36 euros, réservations sur www.balletsdemontecarlo.com ou au 98 06 28 28.

journalistAnne-Sophie Fontanet