Samantha Cazebonne
élue haut la main

Anne-Sophie Fontanet
-

La candidate de la République en Marche est la nouvelle députée des Français de l’étranger dans la cinquième circonscription. Malgré une très forte abstention, elle remporte 76,16 % des voix à Monaco.

Le raz-de-marée de la République en Marche (LREM) a aussi touché Monaco. Samantha Cazebonne, 46 ans, devient la nouvelle députée dans la cinquième circonscription des Français de l’étranger. Elle succède à l’ex-socialiste Arnaud Leroy pour représenter les Français résidants en Espagne, au Portugal, en Andorre et à Monaco. En Principauté, Samantha Cazebonne devance très largement son concurrent François Ralle-Andreoli, « candidat écologiste et citoyen », par 476 voix contre 149. Comme en France, le second tour des élections législatives, dimanche 18 juin, a été marqué par une très forte abstention. A Monaco, sur 4 620 électeurs inscrits, seuls 625 se sont exprimés, soit 13,52 % de participation. Sur toute la cinquième circonscription, Cazebonne récolte 66,21 % des suffrages, quand François Ralle-Andreoli obtient 33,79 % des voix. Pour ce second tour, le taux d’abstention sur la 5ème circonscription pour les Français établis hors de France a atteint le chiffre record de 86,46 %.

Education

« À travers mon élection, c’est un mouvement citoyen que vous avez élu » s’est félicitée celle qui exerce les fonctions de proviseure au lycée français de Palma de Majorque. Cette « volonté de renouveau » a également fonctionné à travers le monde, puisque LREM et son allié du MoDem ont remporté dimanche 10 des 11 circonscriptions des Français de l’étranger. De son côté, Samantha Cazebonne a pu compter sur le soutien du ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer. Dès dimanche soir, elle indiquait vouloir défendre les Français de l’étranger à travers l’éducation, la fiscalité ou l’entreprenariat. « L’effort, l’ambition, la prise de risque et le volontariat doivent également être récompensés, car la France est une somme de talents — en métropole, en outre-mer, à travers le monde — qui doivent retrouver leur fierté, leur volonté de créer, d’innover, de réussir. » Particulièrement attachée de par ses fonctions à l’éducation, la nouvelle députée demande dores et déjà à participer à la commission éducation à l’Assemblée Nationale « afin de porter et défendre les intérêts de nos écoles ».

« Élan économique »

Elle consacrera ces prochaines semaines à la constitution d’une feuille de route. « En tant que députée, ma volontée est de porter au mieux votre parole, mais aussi de cerner toujours mieux vos attentes locales et nationales », explique Cazebonne. Sa démarche s’inscrit évidemment en soutien de celle du président de la République, Emmanuel Macron, pour « contribuer à donner à la France un élan économique, tout en garantissant une protection sociale ». Son travail, son agenda et ses priorités seront publics. « Cette France nouvelle et plurielle où la place du citoyen retrouve sa vraie valeur, c’est à nous de la faire vivre maintenant » lance la nouvelle députée. Fair-play, son adversaire encarté France insoumise, le parti de Jean-Luc Mélenchon, lui a adressé ses félicitations : « Nous aurons la chance d’avoir une députée femme et dynamique pour notre circonscription. » Avant de prévenir : « Nous avons fait irruption pour rester vigilants et actifs au service des Françaises hors de France, de notre pays et de la Planète. »

 

journalistAnne-Sophie Fontanet