L’ASM Basket échoue
en quart de finale des play-offs

Anne-Sophie Fontanet
-

Leader de la phase régulière en Pro A, l’AS Monaco Basket a été sortie vendredi 26 mai par l’Asvel en quart de finale des play-offs du championnat de France. Il aura tout de même fallu trois matchs entre ces deux grandes équipes pour déterminer un gagnant. Malgré sa victoire à Villeurbanne quelques jours auparavant 71 à 66, Monaco n’a pas réussi à stopper l’Asvel qui s’impose deux fois en Principauté. D’abord en battant les Monégasques en match aller des play-offs 69 à 72 puis lors de cette belle, 71 à 74. Dominateur incontestable durant toute la saison, c’est une défaite amère pour la Roca Team qui visait clairement le titre national. « Je veux féliciter les garçons. L’Asvel était un adversaire redoutable. On sort avec de très mauvaises statistiques, mais on a vraiment tenté tout notre possible », a commenté le coach monténégrin de l’équipe Zvezdan Mitrovic. Sur le parquet de la salle Gaston Médecin, le match avait pourtant bien commencé. Les scores serrés laissaient entrevoir un match palpitant. A la mi-temps, le groupe monégasque était déjà pourtant dominé. Plus de dix points séparaient même les deux équipes à peine deux minutes avant la fin du temps réglementaire. Mais l’espoir était revenu chez les fans quand les coéquipiers d’Amara Sy reprenaient le dessus. Finalement, le dénouement palpitant sera cruel pour la Roca Team qui finit par perdre ce match capital. « Je pense qu’on a offert un beau spectacle à notre public. Les cinq dernières minutes, ce [vendredi] soir, étaient particulièrement intenses. Un grand bravo à Villeurbanne, qui sera dur à arrêter. 94 lancers accordés à l’Asvel sur la série, contre 43 pour nous. J’aurais souhaité que l’on ne nous pénalise pas autant. C’est dur, mais Villeurbanne est une très belle équipe » a ajouté l’entraîneur monégasque. Ce vendredi 26 mai clôture une « saison inoubliable » pour les basketteurs. Une année remarquable dans la régularité, mais au goût d’inachevé en play-off pour les joueurs et tous les fans qu’ils ont réussi à fédérer. Troisième en Ligue des Champions au Canaries, gagnant de la Leaders Cup à Disneyland Paris en février, les ambitions de la Roca Team sont désormais décuplées. Poussée par son propriétaire, l’ukrainien Sergey Dyadechko, l’AS Monaco Basket peut désormais préparer la saison prochaine. A.-S.F.

journalistAnne-Sophie Fontanet