“Ma consommation d’énergie,
où j’en suis ?”

Sabrina Bonarrigo
-

La SMEG vient d’envoyer à 5 000 résidents monégasques un questionnaire pour évaluer leur consommation d’énergie. Objectif : inciter les particuliers à adopter des gestes éco-responsables au quotidien.

« Éteignez-vous systématiquement la lumière quand vous quittez une pièce ? » « Lors de vos absences, réduisez-vous votre chauffage ? » « De quels appareils de cuisson disposez-vous ? » C’est à ce type de questions que 5 000 résidents sont invités à répondre (1). La société monégasque de l’électricité et du gaz (SMEG) vient en effet d’envoyer par courrier un questionnaire baptisé Ma consommation d’énergie, où j’en suis ?. Objectif : collecter des données précises sur les habitudes énergétiques des particuliers à Monaco. Grâce à ces 31 questions — auxquelles les résidents monégasques sont invités à répondre sur Internet ou pas écrit — le gouvernement et la SMEG souhaitent, à terme, mettre en place des actions écologiques, inciter les résidents à avoir « des comportements éco-responsables », et ainsi réduire la consommation énergétique. « Des enquêtes de ce type ont déjà été effectuées dans des métropoles ou des quartiers. Mais c’est une première mondiale à l’échelle d’un Etat. Nous comptons sur les 5 000 personnes concernées par l’enquête pour qu’elles jouent pleinement le jeu », encourage Thomas Battaglione, directeur de la SMEG.

Facture

Les résidents qui répondent sur le web (sur https ://dataplus.smeg.mc) auront en prime un petit bonus : une fois le questionnaire rempli, un diagnostic précis de leur consommation énergétique sera instantanément affiché sur l’ordinateur, ainsi que le coût annuel pour leur foyer. Le tout accompagné de conseils pour réduire leur consommation, et donc… leur facture. « Sur ce type d’enquête, les taux de retour sont généralement assez faibles, constate un responsable de la SMEG. 30 % de retour serait donc une bonne chose. Mais on espère bien sûr davantage… » Ce n’est pas la première fois que cette entreprise publique mène ce type d’étude. En 2015, la SMEG avait déjà eu une démarche similaire auprès de 1 200 entreprises professionnelles et bâtiments administratifs. Une manière efficace de connaître à la loupe les usages énergétiques des 100 plus gros consommateurs d’électricité de la Principauté. D’autant qu’ils représentent à eux seuls, « 50 % de la consommation électrique de Monaco ».

2050

Si le gouvernement et la SMEG mènent ce nouveau combat écologique, ce n’est pas un hasard. Le pays s’est en effet fixé plusieurs objectifs : atteindre la neutralité carbone en 2050, augmenter la production locale d’énergie renouvelable — la principale source étant les pompes à chaleur à eau de mer. Sans oublier, diminuer de 20 % la consommation énergétique en 2020 par rapport à 2007. Les particuliers auront jusqu’au 14 juillet pour répondre au questionnaire. Le traitement des données aura lieu du 15 juillet au 15 novembre. Et les résultats seront dévoilés début 2018.

(1) 5 000 foyers interrogés sur 25 000 clients SMEG, soit 20 % de la population monégasque.

journalistSabrina Bonarrigo