Brésil - Monaco : unis
dans une même énergie

Sophie Noachovitch
-

Depuis cinq ans, l’association Brasil Monaco Project œuvre pour un rapprochement des deux pays. Plusieurs actions et projets résolument tournés vers l’avenir et l’écologie ont vu le jour. Explications.

« Monaco et Brésil se ressem- blent. » Luciana de Montigny, la présidente du Brasil Monaco Project (BMP) en est convaincue. Elle-même brésilienne, installée depuis l’an 2000 à Monaco, elle a définitivement adopté le Rocher. « Monaco est comme une miniature de Rio de Janeiro, la ville dont je suis originaire, estime-t-elle. La grande différence est la sécurité extraordinaire que l’on a à Monaco, ou encore la présence de l’aéroport à 30 km d’ici. Mais sinon, dans les deux pays, il y a une diversité culturelle formidable, et à Monaco, c’est incroyable de la trouver concentrée sur 2,5 km2. »

Affection réciproque

Cette affection pour Monaco, Luciana de Montigny et son mari André de Montigny, consul honoraire du Brésil à Monaco, l’ont trouvée en écho chez le Prince Albert II, lui-même passionné par le Brésil. « En 2008, le Prince a eu l’idée de faire quelque chose pour rapprocher le Brésil et Monaco, se souvient la présidente du BMP. Il admire le Brésil et les Brésiliens aiment beaucoup la famille princière, qu’ils trouvent très glamour. » La réflexion autour d’un carnaval est un peu ralentie à l’époque par la crise économique et il faut finalement attendre 2012 pour que voit le jour le BMP et le Prince Albert II en est devenu le président d’honneur. « Ce n’est pas une association comme toutes les autres, insiste Luciana de Montigny. Elle n’a pas un but en particulier, mais elle a plusieurs objectifs. » La raison d’être du BMP est de créer du lien et des échanges entre Monaco et le Brésil. Aussi, tous les domaines sont concernés : la recherche, l’environnement, l’économie, l’éducation, etc.

Luciana-de-Montigny-Brasil-Monaco-Project-@-MH-SN-1030065

Luciana de Montigny est la présidente du Brasil Monaco Project qui fête cette année ses 5 ans. © Photo Monaco Hebdo.

Mini palais

Si à ses débuts, l’association venait en aide à d’autres structures, ses membres ont décidé de prendre « leur indépendance » et de monter leurs propres projets. Afin de promouvoir Monaco au Brésil, le parc Mini Mondo à Gramado, dans le sud du Brésil, accueillera d’ici deux mois environ une maquette à l’échelle 1/24ème du palais princier, afin que les Sud Américains puissent découvrir ce lieu mythique. En préparation pour 2019 également, un carnaval sur le thème de la dynastie Grimaldi devrait voir le jour à Rio de Janeiro. Il viendra ensuite en format réduit à Monaco pour apporter un peu de la fête à la brésilienne sur le Rocher.

Environnement

L’écologie et la protection de l’environnement font partie des sujets qui tiennent particulièrement à cœur à Luciana de Montigny. L’association met en avant plusieurs actions et projets dans le domaine. Ainsi, lundi 24 avril, la Principauté accueillait au port Hercule le Vital de Oliveira, un navire de recherche de la marine brésilienne. Y était présenté par son commandant la Blue economy (lire ci-contre), une notion qui renvoie à la bonne gestion des ressources de la mer et appelle un développement économique durable, vaste domaine qui n’en est qu’à ses prémices, mais qui est aussi cher au cœur des Brésiliens que des Monégasques.

 

journalistSophie Noachovitch