17 ans après, un tableau volé
en Italie revient à Monaco

Anne-Sophie Fontanet
-

L’œuvre de Louis Tinayre, La Carrière d’un navigateur, a été prêtée en novembre 2000 au musée de Livourne. Volé un mois plus tard, la toile ne refera son apparition qu’en 2014. Jeudi 16 mars, le tableau a officiellement réintégré les collections patrimoniales du musée océanographique.

C’était le peintre “officiel” du Prince Albert Ier. Louis Tinayre (1861-1942) a suivi le Prince lors de ses multiples expéditions. Il était chargé de les reconstituer à travers ses peintures. La Carrière d’un navigateur, une toile réalisée en 1913 au crayon, fusain et rehauts de gouache sur papier, faisait partie d’un lot de 151 dessins originaux du peintre-reporter illustrant l’autobiographie du Prince Albert Ier. Cette petite peinture, d’une dimension de 20 cm sur 30 cm, est entrée le 21 novembre 1919 dans les collections du musée océanographique. Le 20 novembre 2000, elle a été prêtée au musée d’histoire naturelle de la Méditerranée de Livourne, en Italie. Elle a mystérieusement disparue le 16 décembre 2000. Le voleur est parvenu à s’échapper avec son butin, sans laisser de traces.

Interpol

Ce n’est que le 14 août 2014 que les équipes de la direction du patrimoine du musée monégasque retrouvent sa trace, du côté de Marseille, où il a été proposé aux enchères publiques par une salle de vente. « C’est le début d’une enquête internationale, longue de trois ans, avec le concours d’Interpol », raconte le musée océanographique. C’est Valérie Pisani, responsable des collections artistiques de l’Institut, qui a identifié le tableau. Les négociations « à l’amiable » pour le récupérer ont été menées par Patrick Piguet, directeur du patrimoine et conservateur du musée. Une plainte a tout de même été déposée le 28 décembre 2015 auprès de la sûreté publique. Un an plus tard, l’adjudant supérieur, Fabrizio Panone, commandant des carabiniers de Gênes, indique que l’œuvre a été retrouvée et sera restituée.

Patrimoine

Le dénouement de cette recherche s’est joué jeudi 16 mars au sein de l’institution muséale. Pour l’occasion, les autorités policières monégasques et italiennes, le conseiller de gouvernement à l’Intérieur, Patrice Cellario, ainsi que l’ambassadeur d’Italie à Monaco, Cristiano Gallo, ont répondu à l’invitation de Robert Calcagno, directeur général de l’Institut océanographique de Monaco. La toile de Tinayre a officiellement réintégré les collections patrimoniales du musée. « Ce retour résume les efforts et le travail des policiers pour la préservation des œuvres d’art », s’est réjoui Richard Marangoni, directeur de la sûreté publique.

 

journalistAnne-Sophie Fontanet