Ils sont la Nouvelle Majorité

Sabrina Bonarrigo
-

Le groupe politique Nouvelle Majorité est officiellement lancé. Treize élus sont désormais derrière le président du Conseil national, Christophe Steiner. Dont Daniel Boeri, Sophie Lavagna et Éric Elena.

Voici la photo de famille de la Nouvelle majorité (NM)… Treize élus au total ont choisi de rallier ce nouveau groupe politique, très récemment constitué. Une démarche tardive que le président du groupe NM, Jean-Charles Allavena, explique : « Nous n’avions rien contre le fait de constituer un groupe politique. Mais nous avons jugé que sur les 6 ou 7 derniers mois de l’année, la priorité était ailleurs. La priorité était au travail dans les commissions et à l’avancement à marche forcée d’un certain nombre de textes législatifs. On a considéré que la constitution du groupe pouvait attendre. Aujourd’hui, c’est fait. Le bateau a été mis à l’eau. Il est lancé. » Pour les membres de NM, la constitution de ce groupe politique a aussi d’autres vertus. Il permet de « clarifier » l’offre politique aux yeux des Monégasques, de rendre leur action plus « lisible et plus visible », mais aussi de marquer leur soutien « au président Christophe Steiner et à son action. » Autre avantage non négligeable : l’officialisation de ce groupe permettra le recrutement de deux ou trois assistants d’élus.

Pré-liste ?

Doit-on voir dans ce nouveau groupe politique, une liste potentielle pour les élections de 2018 ? Pour le moment, pas question de le dire clairement : « Ce groupe n’a pas vocation à être un parti politique en vue des prochaines élections. Ce sera le rôle d’autres structures », avance d’abord Jean-Charles Allavena. « Ce n’est pas pour nous le moment de lancer la campagne, poursuit de son côté Thierry Poyet, secrétaire général de NM. Les textes prévoient une pré-campagne et une campagne avec des dates claires. Nous ne sommes pas dans ce timing. Nous avons été élus pour 5 ans. Il reste encore un an. Ce que l’on veut, c’est finir proprement le mandat et arriver à rendre un bilan le plus parfait possible. » Même constat du côté de Thierry Crovetto : « Ce n’est pas une pré-liste. C’est la continuité de ce que l’on fait depuis un an ». Mais le président de NM ne s’en cache pas. Il trouverait « logique et cohérent », « à titre personnel », que ce groupe « soit le noyau dur » d’une prochaine liste à venir. Le prochain grand rendez-vous politique aura lieu le 6 avril pour l’élection du président du Conseil national. Avec les 13 voix du groupe NM et les trois voix, très probables, de la minorité Union monégasque (UM), la réélection de Christophe Steiner à la présidence du Conseil national devrait être assurée dès le premier tour. Reste à voir pour qui voteront les “électrons libres” de l’hémicycle : Pierre Svara et Philippe Clérissi.

 

journalistSabrina Bonarrigo