Al Jarreau : « Le jazz
perd un grand homme »

Sabrina Bonarrigo
-

C’était un habitué des scènes azuréennes… Le légendaire chanteur de jazz américain Al Jarreau est décédé dimanche 12 février à l’âge de 76 ans. Après 50 ans de carrière, cet artiste au répertoire éclectique — du jazz à la pop en passant par la soul et le fun — exténué, avait dû annuler sa tournée aux États-Unis et en Allemagne. C’est à la salle Garnier, le 29 novembre 2016, que l’homme aux 7 Grammy Awards avait donné son dernier concert azuréen. Entouré des 18 musiciens allemands du NDR Bigband de Jörg Achim Keller, le chanteur avait revisité le répertoire de Duke Ellington. « Triste nouvelle… Le monde du jazz est endeuillé suite à l’annonce du décès de la légende Al Jarreau, que nous avions eu l’honneur d’accueillir à plusieurs reprises, et notamment lors de l’édition 2016 du Monte-Carlo Jazz Festival, pour son dernier concert… RIP », a écrit la société des bains de mer (SBM) sur sa page Facebook. Même tristesse chez Jean-René Palacio, directeur artistique de la SBM et du festival Jazz à Juan : « Le jazz perd un grand homme », a-t-il confié dimanche soir.

journalistSabrina Bonarrigo