0,88 mg d’alcool dans
le corps à 11h du matin

Anne-Sophie Fontanet
-

Les conduites sous l’empire d’un état alcoolique sont rarement bien vues par les juges du tribunal correctionnel de Monaco. Elles s’inscrivent souvent dans un contexte de soirées festives. L’affaire relatée le 7 février se différencie sensiblement des “habitudes” des magistrats. Face à eux, un Français, d’origine portugaise, homme à tout faire en Principauté, doit expliquer son comportement quelques mois plus tôt. Il est contrôlé à 11h du matin avec un taux de 0,88 mg d’alcool par litre d’air expiré. A.M. a pourtant pris son poste de travail à 7h du matin. « J’avais bu une bouteille de vin rouge la veille et un verre de Porto le matin » admet-il. « Il avait la gorge pâteuse et il a titubé devant les policiers. Je demande 10 à 15 jours de prison avec sursis et une liberté d’épreuve si nécessaire pour soigner son alcoolisme », explique le substitut Alexia Brianti. En plus d’une bonne leçon de morale, l’homme a écopé d’un mois de prison avec sursis.

journalistAnne-Sophie Fontanet