2016, c’était ça

La Rédaction
-

Une année d’actualité résumée en 10 pages et en 12 événements marquants. Par la rédaction

 

JANVIER 2016

ÉCONOMIE

La famille Manni cède le contrôle de Mecaplast

C’est historique. Pour la première fois depuis la fondation de l’équipementier automobile en Principauté en 1955 par Charles Manni, la famille a décidé de céder le contrôle de Mecaplast au fonds d’investissement Equistone Partners Europe. Le président du conseil d’administration et fils du fondateur, Thierry Manni, admet s’être « coupé un bras » pour sauver cette entreprise qui essuyait 80 millions d’euros de pertes au lendemain de la crise de 2008. Deux plans de restructuration et une aide du gouvernement n’auront pas suffi pour redresser la barre. Avec l’arrivée du nouvel actionnaire majoritaire, Mecaplast se targue un an plus tard d’avoir renforcé sa capacité d’innovation et de s’être développé à l’étranger. Et surtout, à ce jour, d’avoir pu conserver son site de production monégasque. A.B.

Retrouvez cet article dans Monaco Hebdo n° 957.

 

Serge-Telle-fevrier-2016-@-Margaux-Biancheri-IMG_2001

© Photo Margaux Biancheri / Monaco Hebdo.

FÉVRIER 2016

POLITIQUE

Serge Telle prend ses fonctions

Lundi 1er février. Serge Telle prête serment devant le prince Albert et devient le vingt-quatrième ministre d’État de la Principauté. Un retour en terre monégasque pour cet ancien ambassadeur de France à Monaco, qu’il avait quittée en 2007. Chantre de la transparence, il a dévoilé devant la presse, le jour même de sa prise de fonction, la feuille de route fixée par le Prince Albert. Serge Telle compte user de sa forte expérience de diplomate pour mener à bien ses missions. Parmi les grands défis, les négociations avec l’Union européenne quant à un accord d’association ou encore le vaste chantier de l’extension en mer à l’anse du Portier. À la suite de l’hospitalisation de son prédécesseur Michel Roger, victime d’un accident cardiovasculaire le 14 décembre, c’est Gilles Tonelli, qui assurait l’intérim. A.B.

Retrouvez cet article dans Monaco Hebdo n° 957.

 

Richard-Marangoni-@-DR-DSC_0909

Le 1er mars 2016, le Monégasque Richard Marangoni a pris la tête de la police monégasque. @ Photo DR

MARS 2016

SOCIÉTÉ

Un Monégasque à la tête de la Sûreté

Il est le premier national à se hisser à la tête de la police monégasque. Après avoir porté l’uniforme pendant trente-deux ans, Richard Marangoni est le nouveau directeur de la Sûreté publique depuis le 1er mars, succédant à Régis Asso. L’aboutissement d’une carrière démarrée en 1984, à l’âge de 23 ans, et durant laquelle il a gravi un à un tous les échelons, avant qu’on lui propose de diriger cette institution composée de plus d’un demi-millier d’hommes. Ses missions : adapter la Sûreté aux nouvelles formes de délinquance… et introduire plus de parité. C’est aussi une vocation au service de la population qui se transmet : lui-même fils d’un ancien brigadier en chef, un de ses fils a suivi ses traces comme inspecteur à la Sûreté et sa fille est capitaine de police détachée au département de l’Intérieur. A.B.

Retrouvez cet article dans Monaco Hebdo n° 962.

 

AVRIL 2016

POLITIQUE

Nouvion évincé, Steiner plébiscité

Un séisme, mais aucunement une surprise. Le 27 avril, pour la première fois dans l’histoire du Conseil national, un président n’a pas été réélu par ses pairs dans le cadre de sa mandature. Exit Laurent Nouvion, c’est Christophe Steiner qui se hisse sur le trône de la haute assemblée. Un changement inédit qui rebat les cartes politiques au sein de l’hémicycle aux 24 élus. L’ancien président part avec Horizon Monaco, marque qu’il a déposée, et six fidèles colistiers. Si cela ne change pas grand chose pour les quatre élus minoritaires (trois d’Union monégasque (UM) et un de Renaissance), la nouvelle majorité n’a pas voulu se constituer en groupe politique. A.B.

Retrouvez cet article dans Monaco Hebdo n° 969.

 

MAI 2016

INTERNATIONAL

Des Containers humanitaires

C’est bien connu… Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme. C’est le cas des containers qui ont accueilli le pavillon de Monaco à l’Exposition internationale de Milan en 2015. Tous ont été transférés dès le 11 mai 2016 à Loumbila au Burkina Faso et servent de structure principale à un centre de formation et d’hébergement pour la Croix-Rouge burkinabé. Ce complexe de 6 hectares, qui ouvrira ses portes en 2017 à proximité du futur aéroport international, sera composé « de salles de conférence et de réunion, d’un espace de restauration, de modules d’hébergement, de terrains de sport, d’une structure de secours nautique, d’une zone maraîchère et d’un champ photovoltaïque », explique la Croix-Rouge monégasque. S.B.

Retrouvez cet article dans Monaco Hebdo n° 971.

 

JUIN 2016

INTERNATIONAL

Le choc du Brexit

L’histoire du Royaume-Uni se construira désormais hors de l’Union européenne (UE). Le 24 juin 2016, le camp du “leave”, favorable à la sortie de l’Angleterre de l’UE, a remporté le référendum avec 51,9 % des voix. Un scrutin qui a soulevé une véritable onde de choc en Europe, mais aussi des inquiétudes à Monaco qui négocie depuis des mois un accord d’association avec l’UE. Certains observateurs monégasques ont en effet estimé que ce référendum britannique entraînerait une suspension des négociations avec Monaco « d’au moins deux ans ». La cause : les fonctionnaires de Bruxelles seraient accaparés par le « détricotage » des liens entre le Royaume-Uni et l’UE. Le ministre d’État Serge Telle a en revanche estimé que ce Brexit obligerait l’UE à modifier son approche politique et à se montrer plus respectueuse des spécificités de chaque pays, et donc de Monaco : « Nous avons peut-être une chance que l’Europe se redéfinisse sur autre chose que l’uniformité technocratique », avait-il déclaré. S.B.

Retrouvez cet article dans Monaco Hebdo n° 977.

 

JUILLET 2016

International

Macabre 14 juillet

Des scènes d’horreur au cœur d’une fête populaire… Le 14 juillet 2016 a eu lieu sur la promenade des Anglais l’un des attentats les plus meurtriers commis en France. Mohamed Lahouij Bouhlel, un Tunisien de 31 ans résidant à Nice, fonce sur la foule au volant d’un camion de 19 tonnes, avant d’être abattu par les forces de l’ordre. Pendant sa chevauchée macabre sur près de deux kilomètres, il fera 86 morts et plus de 200 blessés. Cet attentat revendiqué par l’État Islamique (EI) a également plongé Monaco dans l’effroi et le deuil. Jacques Borla, un salarié du Monte-Carlo Beach, a en effet perdu sa fille de 13 ans, Laura. Une employée de l’hôtel Hermitage, Fatima Marzouk, 43 ans, a également perdu la vie. Pour soutenir les secours azuréens la nuit du drame, treize sapeurs-pompiers monégasques sont intervenus sur les lieux et deux victimes ont été hospitalisées au Centre hospitalier princesse Grace (CHPG). S.B.

Retrouvez cet article dans Monaco Hebdo n° 980.

 

Extention-en-mer-@-Kristian

AOÛT 2016

Politique

Extension en mer : démarrage des travaux

En 2025, un tout nouveau quartier va naître au large de Monaco dans l’anse du Portier. Et c’est en plein cœur de l’été 2016, le 31 août exactement, que l’opérateur Bouygues Construction a annoncé avoir débuté les travaux de cette extension en mer. Pour mener à bien ce projet pharaonique, les autorités monégasques ont choisi les architectes Renzo Piano, Alexandre Giraldi, Denis Valode et le paysagiste Michel Desvigne. Et comme prévu, l’ultra-luxe dans cet éco-quartier de 60 000 m2 est au rendez-vous. Avec des logements haut de gamme (mais pas de domaniaux), 3 000 m2 de commerces, une extension du Grimaldi Forum d’environ 3 500 m2, mais aussi un parking public et un port d’animation d’une trentaine d’anneaux. Un parc végétalisé de 1 hectare viendra aussi apporter la touche verte à ce quartier maritime. Montant global des travaux : 2 milliards d’euros. S.B.

Retrouvez cet article dans Monaco Hebdo n° 983.

 

SEPTEMBRE 2016

économie

Télétravail : c’est parti !

Depuis le 1er septembre 2016, le télétravail est autorisé à Monaco. Il ne concerne pour le moment que les salariés français, mais le gouvernement monégasque négocie actuellement avec l’Italie. Objectif : pouvoir proposer aux quelques milliers de salariés italiens qui viennent chaque jour travailler en Principauté de profiter eux aussi du télétravail. Très encadré, le dispositif ne peut être mis en place que si patron et salarié sont d’accord. Depuis septembre, 43 salariés de Monaco Telecom travaillent une journée par semaine depuis chez eux. Plus d’un tiers des 220 salariés de l’entreprise de Xavier Niel depuis décembre 2016. Reste à vaincre quelques réticences. Notamment les lourdeurs administratives pointées du doigt par certains patrons ou la problématique de la sécurité informatique. R.B.

Retrouvez cet article dans Monaco Hebdo n° 983.

 

Albert-II-COP-22-@-Gaetan-Luci-Palais-princier-DSC_3128

Le 10 octobre 2016, les élus du Conseil national ont voté le projet de loi approuvant la ratification de l’accord de Paris sur le climat adopté le 12 décembre 2015 (ici le Prince Albert II à la COP22 à Marrakech, en novembre 2016). © Photo Gaetan Luci / Palais Princier

OCTOBRE 2016

International

COP21 : Monaco ratifie les accords de Paris

Adopté le 12 décembre 2015, l’accord de Paris sur le climat devait être ratifié par Monaco. C’est à l’unanimité que les 24 élus du Conseil national ont voté le 10 octobre 2016 en faveur du projet de loi approuvant la ratification de ce texte. Un vote qui a satisfait le ministre d’État, Serge Telle, ravi que la Principauté rejoigne les 55 premiers pays à avoir ratifié cet engagement : « Nous étions à 107 000 tonnes d’équivalent CO2 en 1990. L’accord de Paris implique de réduire nos émissions de 50 % par rapport à 1990, soit de 53 500 tonnes en 2030. Nous sommes passés à ce jour à environ 90 000 tonnes. » Pour atteindre ses objectifs, le gouvernement monégasque a prévu de lancer une campagne de remplacement des chaudières qui équivaudrait selon l’État à une baisse de 20 000 tonnes d’équivalent de CO2. La construction d’une nouvelle usine d’incinération à Monaco assurerait une baisse de 10 000 à 14 000 tonnes d’équivalent CO2. R.B.

Retrouvez cet article dans Monaco Hebdo n° 988.

 

NOVEMBRE 2016

Economie

HSBC quitte Monaco

Si la décision de HSBC de quitter la Principauté a été rendue publique le 19 octobre 2016, c’est en novembre que Monaco Hebdo a pu obtenir les premières réactions sur ce sujet sensible. Après Lloyds Banking Group et le Crédit Suisse, c’est donc un autre poids lourd qui a choisi de déserter Monaco. L’association monégasque des activités financières (Amaf) a communiqué des chiffres rassurants : entre 2007 et 2015, les ressources de la place financière monégasque sont passées de 78,7 à 116,7 milliards d’euros. En revanche, sur la même période, si le nombre de sociétés de gestion a bondi de 37 à 56, le nombre de banques a chuté de 40 à 35. Ce qui fait dire à beaucoup d’experts que la mutation de la place financière monégasque est en route et que rien ne pourra l’arrêter. R.B.

Retrouvez cet article dans Monaco Hebdo n° 992.

 

DÉCEMBRE 2016

Politique

Conseil national : premier budget voté pour la nouvelle majorité

Nouvel examen de passage pour la nouvelle majorité du Conseil national, emmenée par Christophe Steiner et Marc Burini. Depuis que Laurent Nouvion a été débarqué de la présidence du Conseil national le 27 avril 2016, beaucoup d’observateurs attendaient le vote du budget primitif 2017 pour mieux jauger les forces en présence. Avec 13 voix en faveur de ce budget, 10 contre et une abstention, le contrat est rempli pour la nouvelle majorité, même si c’est de justesse. Les élus peuvent donc se tourner vers la dernière année de leur mandat 2013-2018, avec en toile de fond, les élections qui se dérouleront l’année prochaine. Mais il sera déjà question de pré-campagne dès cette année. R.B.

Retrouvez cet article dans Monaco Hebdo n° 998.

journalistLa Rédaction