Union Européenne :
« Un accord majeur pour
les 20 ans qui viennent »

Sabrina Bonarrigo
-

Les négociations continuent entre les autorités monégasques et l’ Union européenne (UE). Et ce, à un rythme soutenu : des réunions de négociations ont en effet lieu toutes les six semaines environ à Bruxelles. Début novembre, une délégation monégasque s’y est d’ailleurs rendue. L’enjeu est de taille puisque un accord avec l’UE permettrait à Monaco et à ses acteurs économiques de profiter du marché intérieur européen, qui compte pas moins de 500 millions de consommateurs. « C’est un accord majeur pour les 20 ans qui viennent, a indiqué au micro de Monaco Info le conseiller-ministre des relations extérieures et de la coopération, Gilles Tonelli. Il est important que les entreprises de Monaco puissent continuer à exporter dans l’Europe entière ». D’autant que la signature d’un accord aurait aussi des répercussions dans d’autres domaines. Il permettait par exemple aux étudiants de partir faire leurs études au sein de l’UE en toute liberté. « Aujourd’hui, un Monégasque peut travailler en France, mais beaucoup plus difficilement dans d’autres pays européens », ajoute Gilles Tonelli. Durant ces négociations, les membres de la commission européenne et la délégation monégasque ont discuté et discuteront des quatre libertés fondamentales du marché européen : la libre circulation des marchandises, des services, des personnes et des capitaux.

journalistSabrina Bonarrigo