La privatisation
de l’aéroport de Nice est bouclée

Raphaël Brun
-

Cette fois, c’est fait. Deux arrêtés, publiés dans le Journal officiel du 30 octobre 2016, indiquent que le gouvernement français a officialisé la privatisation des aéroports de Nice et de Lyon. Décidées fin juillet, ces deux ventes devraient générer 1,76 milliard d’euros pour l’Etat français. « La cession de la participation de 60 % détenue par l’Etat au capital de la société Aéroports de la Côte d’Azur (qui exploite l’aéroport international de Nice mais aussi les sites de Cannes-Mandelieu et Saint-Tropez, N.D.L.R.) à une société de droit italien constituée par les sociétés Atlantia SpA, Aeroporti di Roma SpA et Electricité de France est autorisée », indique l’un des arrêtés. Composé d’Atlantia, d’EDF Invest et de l’aéroport de Rome, le consortium Azzura a ouvert aussi le capital à Monaco, qui a investi 150 millions dans cette opération qui se monte au total à 1,222 milliard d’euros. Le consortium Vinci-CDC-Predica (Crédit Agricole) avait déposé une offre de 535 millions d’euros pour le rachat de l’aéroport de Lyon-Saint-Exupéry. Les concessions s’étendent jusqu’en 2044 pour Nice et 2047 pour Lyon.

journalistRaphaël Brun