Georges Marsan réagit
aux propos de Marc Burini

Aymeric Brégoin
-

Dans notre dernier numéro, le vice-président du Conseil national, Marc Burini, clamait : « Nous avons demandé, et espérons obtenir, une salle de répétition dans l’îlot Pasteur [et] que le gouvernement installe sur la terrasse du toit des Moneghetti un terrain de padel et de mini-calcetto. » Face à ces propos, le maire de Monaco, Georges Marsan, a tenu à apporter quelques précisions sur l’avancement de « ces deux projets inscrits dans le programme du mandat municipal en cours, à la seule initiative des élus communaux », et pour lesquels « des négociations avec le gouvernement ont été entreprises dès 2015 ». Projets sur lesquels Georges Marsan affirme avoir « reçu le récent soutien du Conseil national dans le cadre des débats budgétaires ». Après avoir « dans un premier temps rejeté la demande du conseil communal quant à l’attribution d’un local au sein de l’îlot Pasteur » destiné à une salle de répétition [Lire Monaco Hebdo n° 971], « le ministre d’État est dernièrement revenu sur cette décision ». Un « futur équipement qui bénéficiera aussi bien aux associations culturelles, aux groupes musicaux et à la jeunesse », se félicite le maire. Concernant l’aménagement du toit-terrasse du stade des Moneghetti, le premier édile indique que « ce dossier est à l’étude avec les services de l’État depuis maintenant plusieurs mois ».

journalistAymeric Brégoin