Serge Telle au premier Sommet mondial pour l’action humanitaire

Aymeric Brégoin
-

«Nous sommes à un tournant. Nous avons désormais une connaissance immédiate des conflits qui se développent sur la planète et une conscience précise des périls environnementaux qui nous menacent. Tous nécessitent des actions humanitaires concertées, responsables, efficaces », s’est exprimé le ministre d’État Serge Telle à Istanbul le 23 mai. De nombreux chefs de gouvernement et leurs délégations se sont réunis autour des enjeux humanitaires lors de ce premier sommet mondial, à l’initiative du secrétaire général des Nations-Unies. « L’action humanitaire ne saurait se substituer à la nécessaire prévention des conflits », a prévenu le ministre d’État. « Elle répond […] à la souffrance et à la misère immédiate du monde », mais « ne suffit pas à arrêter la violence ». Et d’appeler à « la recherche de solutions politiques et économiques ». « Si nous voulons mettre fin à cette course folle vers l’abîme, il nous faut promouvoir un modèle plus global […] qui porte une même attention à la prévention des conflits et à la préservation de l’environnement », a plaidé Serge Telle, rappelant l’engagement de la Principauté pour la planète. « Car la violence des hommes envers les hommes procède de la même logique que la violence des hommes envers la nature. »

journalistAymeric Brégoin