Les premiers conteneurs arrivés au Burkina Faso

Aymeric Brégoin
-

C’était un long trajet. Après quatre mois de démontage à Milan, quatre des conteneurs qui composaient le pavillon de Monaco à l’Exposition universelle viennent d’être livrés à Loumbila, au Burkina Faso. Arrivés par transport maritime de Gênes à Abidjan (Côte d’Ivoire), c’est par la route que les conteneurs ont transité. Après des travaux d’aménagement du terrain et la construction d’un mur d’enceinte, ils doivent être transformés en un centre de formation polyvalent pour toute cette région sud-africaine. Ce projet de seconde vie a été primé pour son côté novateur et durable. Sous l’égide des antennes monégasque et burkinabé de la Croix-Rouge, ses modules doivent accueillir un centre de formation aux premiers secours — dont le sauvetage aquatique —, ainsi qu’un centre de formation professionnelle pour les populations vulnérables — notamment les femmes. Il pourra héberger des personnes, accueillir des manifestations, des évènements et des congrès. La Croix-Rouge du Burkina Faso devrait même pouvoir générer des revenus afin de faire face aux défis humanitaires du pays. Situé près du futur aéroport international de Ouagadougou, la capitale, ce projet de solidarité internationale — il s’agit de l’unique pavillon à être reconverti et réutilisé — a été appuyé par le gouvernement monégasque, la Société monégasque de l’électricité et du gaz (SMEG), la fondation princesse Charlène et des sponsors privés. Son ouverture est prévue en 2017.

journalistAymeric Brégoin