Yu Suzuki, star du Magic

Aymeric Brégoin
-

Le créateur de la saga Shenmue, Yu Suzuki, sera présent au Grimaldi Forum samedi 27 février dans le cadre du Monaco Anime Game International Conferences. Un teaser du troisième opus de ce jeu vidéo sera dévoilé, aux côtés de nombreuses animations autour de la culture japonaise, des jeux vidéo et des mangas.

 

6,33 millions de dollars. C’est la somme qu’a collecté le jeu vidéo Shenmue III lors de sa campagne de financement participatif sur la plate-forme Kickstarter. Plus de trois fois la somme demandée de 2 millions de dollars. L’objectif initialement fixé a été atteint en tout juste vingt-quatre heures. Shenmue III rafle déjà tous les records. Celui du million de dollars le plus rapidement glané, en seulement 102 minutes. Et celui, depuis son annonce, du jeu vidéo le plus attendu au monde. Cet exploit, c’est la toute jeune entreprise monégasque Shibuya Productions qui en est à l’origine. Créée en 2014 par Cédric Biscay (voir notre article publié dans Monaco Hebdo n° 943), elle a réussi à convaincre le créateur de la saga, Yu Suzuki, à développer une suite que les joueurs attendent depuis quinze ans. Et comme ce jeune patron a plus d’un tour dans son sac, il a réussi à faire venir Yu Suzuki en Principauté, à l’occasion de la deuxième édition de son évènement dédiée aux jeux vidéo, aux mangas et à l’animation, le Monaco Anime Game International Conferences (Magic), qui se déroule samedi 27 février au Grimaldi Forum. En avant première mondiale, une courte bande annonce de Shenmue III — prévu pour Noël 2017 — sera dévoilée. Le concours de création de jeu vidéo fait aussi son retour. À la clé pour les candidats en lice, 100 000 euros pour le projet jugé le plus innovant. Une version jouable du lauréat 2015, Leon, actuellement en fin de développement, sera présentée au salon. Raoul Barbet, créateur du jeu unanimement acclamé par la critique Life Is Strange — sorte de Juno vidéoludique —, viendra aussi parler de Vampyr, le nouveau projet du studio français Dontnod Entertainement.

 

Comics

Autour de Raoul Barbet, Shibuya Productions a convié un parterre de stars, notamment des dessinateurs dans le domaine de la bande dessinée, des comics et des mangas. On retrouvera David Lloyd (V pour Vendetta), John Romita Junior (Iron Man, Spider-Man, Daredevil), Buichi Terasawa (Cobra) ou encore Tarquin (Lanfeust de Troy). Seront aussi de la partie d’autres pointures du cinéma, l’acteur Ben Cross (Les Chariots de feu, Star Trek), ou de la musique, avec le DJ Kavinsky, auteur de la musique originale de Drive (2011) de Nicolas Winding Refn. Au total, une trentaine de grands noms de la “culture geek” arpenteront le salon et devraient prendre du temps avec le public, notamment lors de séances de dédicaces. Et si le Magic est très orienté autour des cultures nippones, ce n’est évidemment pas un hasard. Car il a été pensé par une entreprise, Shibuya Productions, dont le nom est aussi l’un des quartiers de Tokyo.

Des personnages de fiction (jeux vidéo, mangas, comics et autres films d’animation) défileront sur le podium lors du concours de cosplay ouvert au public, déjà présent l’année précédente. Auquel se rajoute un deuxième concours, réservé celui-là aux professionnels : le Magic International Cosplay Masters. Dix-huit “performeurs” s’affronteront. Et, à l’instar du concours grand public, le gagnant pourra s’envoler direction Atlanta, aux États-Unis, pour participer à une grand-messe du cosplay. Le Magic présente également l’exposition Art of Anime, qui retrace l’histoire du dessin animé japonais des années 60 à nos jours. Goldorak, Les Chevaliers du Zodiaque, Astroboy — dont Shibuya produit une nouvelle adaptation qui sera prochainement diffusée à la télévision —, toutes les œuvres issues du pays du Soleil-Levant qui ont bercé l’enfance de toute une génération seront présentes avec des illustrations et des esquisses originales et inédites.

journalistAymeric Brégoin