17 postes supprimés chez Venturi

Sabrina Bonarrigo
-

Coup dur pour les salariés de Venturi. Cette entreprise créée en 1984, mais rachetée en 2000 par Gildo Pallanca-Pastor a annoncé le 19 juin la suppression de 17 postes sur un effectif total de 33 salariés. Ce sont des mécaniciens, des ingénieurs et des spécialistes des batteries qui sont principalement touchés. Le constructeur monégasque doit se séparer d’une grosse partie de ses effectifs, car l’entreprise a décidé de suspendre son programme de voitures électriques de luxe America. De même que son programme de moto électrique sous la marque Voxan. Selon une source interne contactée par Monaco Hebdo, Venturi n’aurait pas résisté à une concurrence de plus en plus rude dans ce secteur : « Venturi a été confronté à un problème structurel. Aujourd’hui, la production de véhicules électriques est devenue un enjeu majeur pour l’ensemble des constructeurs. Sur le développement et la production de voitures complètes, nous ne sommes plus à même de lutter. Sur de grands volumes, nous ne sommes plus en capacité de faire des économies d’échelle, comme les grands constructeurs. Car nous n’avons pas la même force de production. » Au-delà de ce problème structurel, cette entreprise a été aussi fortement perturbée par les évènements dramatiques qui ont touché Gildo Pallanca-Pastor : « Même si l’activité a été maintenue, elle a été considérablement ralentie en raison de sa situation personnelle. Sa maladie d’abord, puis le décès de sa mère Hélène et la convalescence… Tout ceci nous a obligé à beaucoup ralentir l’activité et à faire des aménagements dans nos choix de développement », explique encore cette même source. Si l’aventure industrielle de Venturi s’achève, le pôle compétition, poursuit son activité. La Formule E et la participation au championnat E-prix en effet continuent. Tout comme la poursuite de record : « Cet été, nous allons tenter de dépasser les 495 km/h, qui est l’actuel record du monde de vitesse en véhicule électrique, déjà détenu par Venturi. Le programme Antarctica est lui aussi maintenu. » Ce véhicule électrique à chenille, a été conçu pour résister aux conditions les plus extrêmes. Notamment le grand froid. « Ce sont des développements technologiques sur lesquels les grands constructeurs automobiles ne se sont pas encore attaqués. On pense que l’on a notre carte à jouer. » Suite à l’annonce de ce licenciement collectif, le gouvernement a souhaité réagir : « Le gouvernement apprend avec étonnement et regret l’annonce de la restructuration de Venturi qui devrait se traduire fin juin par un plan de licenciement de 17 salariés sur 33 », indique un communiqué officiel. Avant d’ajouter : « Il n’entre pas dans les attributions du gouvernement de s’immiscer dans la gestion des entreprises privées, mais il veillera à ce que les futures négociations liées au plan de licenciement collectif, se déroulent dans les meilleures conditions possibles pour les personnes concernées. » Gildo Pallanca-Pastor a été récemment nommé consul de Monaco aux États-Unis.

journalistSabrina Bonarrigo