Gildo Pastor : « Se reconstruire et préserver ma famille »

Sabrina Bonarrigo
-

Un an après l’assassinat de sa mère Hélène, l’homme d’affaires monégasque Gildo Pastor Pallanca est sorti de son silence et s’est exprimé chez nos confrères de Nice-Matin dans leur édition du 8 mai. Dans cette interview, il indique que le prince Albert l’a nommé consul général de la principauté aux Etats-Unis : « C’est un pays qui m’attire depuis toujours, où j’ai déjà passé beaucoup de temps et où j’ai construit une partie de l’histoire de Venturi Automobiles. C’est aussi un mode de vie qui nous correspond bien. » Un départ loin de Monaco, manifestement salutaire pour lui et ses proches : « Ma famille est confrontée à une situation pénible, violente et éruptive. C’est une forte pression et c’est très violent moralement. Se reconstruire et préserver ma famille passent aussi par une nouvelle dimension dans un autre cadre. » S’il n’a pas souhaité s’exprimer en détail sur l’assassinat de sa mère et sur l’enquête, Gildo Pastor a toutefois affirmé qu’il avait une « totale confiance dans le travail des enquêteurs » et qu’il suivra « de près » le procès. Quant à son état physique, le patron de Venturi affirme qu’il se remet petit à petit de ses deux accidents vasculaires cérébraux : « Les progrès sont continus. Je me reconstruis physiquement jour après jour, avec patience. J’ai envie de m’atteler à de multiples tâches, mais j’ai aussi des avis médicaux à suivre. La période actuelle est pénible. L’assassinat de ma mère et les circonstances de sa mort sont très présentes. » S.B.

 

journalistSabrina Bonarrigo