200 licenciements
chez SBM Offshore

Anne-Sophie Fontanet
-

Le plan stratégique du groupe néerlandais de leasing de plates-formes pétrolières, Single Buoy Moorings (SBM) Offshore a été dévoilé à ses 10 500 salariés le 11 décembre dernier. « Avec regrets, la SBM Offshore va devoir procéder aux licenciements d’environ 600 postes contractuels, ainsi qu’à un nombre égal de salariés permanents totalisant approximativement 1 200 postes à travers le monde entre 2014 et 2015 » précise le communiqué de presse de l’entreprise. Plus gros employeur privé à Monaco, SBM Offshore prévoit 200 suppressions de postes. Des consultations avec les délégués du personnel auraient déjà été fixées à la mi-janvier. Les salariés devant quitter l’entreprise devraient être prévenus avant la fin du premier trimestre 2015. Cette annonce fait suite à une restructuration complète du groupe qui se sépare de 11 % de son personnel. « Au vu des conditions du marché et afin d’optimiser les coûts de base de l’entreprise, les exigences de capacité ont été passées en revue, avec l’objectif de créer un environnement productif pour des équipes performantes ainsi que le maintien de nos compétences fondamentales et nos technologiques de pointe » indique SBM Offshore. A Monaco, on ne souhaite pas favoriser de départs volontaires mais cibler les postes à supprimer. Cette entreprise qui conçoit et produit des navires d’extraction et de stockage pétroliers est en pleine réorganisation. « Cette restructuration de la masse salariale devrait générer des économies annuelles de 40 millions de dollars » estime SBM Offshore. « Nous devons faire évoluer notre organisation pour répondre aux exigences nouvelles de compétitivité qui s’imposent à nous. L’enjeu, c’est d’être plus efficace et de redémarrer dès 2016 » a réagit Valérie Le Gars, directrice des ressources humaines dans les colonnes de Monaco-Matin. Ce groupe néerlandais, qui a réalisé cette année un chiffre d’affaires de 3,3 milliards de dollars, envisage des indemnités supra-légales pour les personnes licenciées. Malgré ces suppressions d’emplois, SBM Offshore insiste sur les axes de développement qu’elle poursuit. Notamment à Monaco, avec une activité nouvelle, Imodco, où 70 personnes travaillent actuellement.

journalistAnne-Sophie Fontanet