5 jours de prison pour une soirée trop arrosée

Anne-Sophie Fontanet
-

C.L., étudiant de 20 ans, était poursuivi par le tribunal correctionnel de Monaco le 9 décembre en procédure de flagrant délit. Dimanche 7 décembre, au milieu de la nuit, il emboutit sa Smart à deux pas de la gare, occasionnant des dommages matériels à un autre véhicule. Après avoir été contrôlé par les policiers, son alcoolémie se révèle positive à 0,93 mg/l. « Vous avez perdu le contrôle car vous alliez trop vite et que vous aviez trop bu » lui lance le président du tribunal. « J’aurais dû rentrer en taxi ou me faire raccompagner par un ami », admet le prévenu. « Lorsqu’on prend un véhicule, il faut compter le nombre de verres que l’on boit. Les faits sont d’une banale simplicité, mais d’une grande gravité » rappelle le procureur qui demande 7 jours d’emprisonnement. Face aux réquisitions, Me Boyer, le conseil du prévenu, souligne que son client « n’a pas pris la fuite et a collaboré avec les services de police. Il a lui-même été choqué par cet accident qui lui a fait très peur. Et il vient déjà de passer deux jours en prison. » C. L. écope finalement de 5 jours de prison ferme.

journalistAnne-Sophie Fontanet