Quand le Yacht Club fait peau neuve

La Rédaction
-

Le Yacht Club a vu les choses en grand pour son nouveau quartier général. Entrez dans les entrailles de ce bâtiment conçu par Lord Norman Foster.

Une superficie de 25 000 m2. Une longueur de 200 m. Un coût pour l’Etat de 109 millions d’euros… Le nouveau Yacht Club a de quoi alimenter les conversations. « J’entends dire en ville qu’on le trouve trop cher, trop imposant », explique Bernard d’Alessandri, directeur du Yacht Club. « Mais la plupart des Monégasques se sont déjà appropriés les lieux. C’est un bâtiment qui participe au rayonnement de la Principauté », a-t-il ajouté lors d’une récente conférence-visite guidée organisée par le Monaco Press Club dans l’antre du yachting.

Yacht-Club-inauguration-Interior_HD_INAU2014_GIR14cb_52049_@Carlo-BORLENGHI

© Photo Carlo Borlenghi

Un quai plus animé
Le vaisseau amiral est amarré au Quai Louis II, qui sera plus que jamais dédié à l’activité nautique. Ce nouveau Yacht Club s’inscrit dans la rénovation du port et les travaux entrepris pour la jetée et contre-jetée ainsi que l’extension en mer. « Le prince Albert II veut sensibiliser davantage les Monégasques aux activités tournées vers la mer et rendre cette partie du port plus attractive », indique le directeur du YCM. Des espaces sont dédiés sur le quai au stationnement de bateaux pour l’école de voile. Le lieu accueille désormais la société nautique et lui propose une série d’installations sportives, son propre restaurant ainsi que son propre hangar à bateaux. La zone polyvalente de l’établissement permettra d’organiser des réceptions dans le cadre des régates pour les remises de trophées ou les lancements. Quatre boutiques dont Rolex et Only Yacht sont également à découvrir dans ce nouveau lieu de vie en principauté. Côté restauration, le salon Riva, pouvant rassembler 400 à 500 personnes, est mis à disposition des membres. Il est en effet possible de privatiser, pour des événements exceptionnel, l’Aquarama Riva Bar et sa vue surplombant le port et le chantier historique de Monaco Boat Service. « Cet espace a été réalisé en hommage à Carlo Riva, l’Ingegnere de Sarnico, inventeur d’un certain art de vivre », indique-t-on au Yacht Club. A noter que le niveau 2 est lui réservé exclusivement aux membres du Yacht Club. Son Club House accueille notamment une bibliothèque réunissant 1 600 ouvrages nautiques de référence, dont un fond de livres anciens exceptionnels, un restaurant et une piscine. Cette piscine d’eau salée accessible à tous et à fond mobile représente un autre point fort du nouvel établissement : sa profondeur change selon les ambiances et les envies…

Yacht-Club-inauguration-Interior_D8E0569_Restaurant-Club-House@Nigel-Young_HD

© Photo Ameller

Du high tech
Conçu par Lord Norman Foster en collaboration avec le Monégasque Alexandre Giraldi, le nouvel espace est un bijou architectural. Sa particularité : dès qu’on y entre, on ne sait plus si l’on se trouve en mer ou sur terre. On avance sur les balcons comme sur le pont d’un navire. « On les qualifie de high tech », confirme Alexandre Giraldi. C’est d’ailleurs la marque de fabrique par excellence du cabinet Foster. Le bois, comme un fil conducteur s’associe au chrome pour toujours rappeler le design d’un bateau. Lord Norman Foster a pensé le bâtiment comme « une tour à l’horizontale ». Celle-ci se fond parfaitement, grâce à cette spécificité, avec le port. A l’intérieur, une grande importance a également été donnée aux détails et à la décoration. Jacques Grange, décorateur d’intérieur français renommé dont le style a déjà séduit Yves Saint-Laurent ou la Princesse Caroline de Hanovre, a ainsi imaginé plusieurs espaces en collaboration avec Fendi Casa. Les architectes ont réussi le pari, malgré la taille des pièces, de rendre l’endroit cosy. Une grande partie du patrimoine du Yacht Club a été réutilisée afin de ne pas perdre l’essence même de l’institution. Tableaux, trophées, ouvrages nautiques… Tout a été détourné et remis en valeur.
« La démarche évidente, pour faire fonctionner le bâtiment, était d’utiliser l’élément naturel qu’est la mer », explique Alexandre Giraldi. « Tout ceci n’est pas uniquement esthétique c’est aussi fonctionnel et technique », assure-t-il.

Alexandre-Giraldi-au-Yacht-Club-@-MH-IMG_6977

© Photo Monaco Hebdo.

Yacht-Club-inauguration-Interior_ycm_G8A3926©Ameller

© Photo Nigel Young

Facture énergétique diminuée de moitié
Le yacht club est aux normes HQE (Haute qualité environnementale). La climatisation du bâtiment, le chauffage du nouveau Yacht club se fera donc par un système de pompage de mer. Un principe inspiré des sondes géothermiques en pleine terre qui permet l’échange thermique. Les hauteurs de plafond permettent également de perdre un minimum de luminosité naturelle afin de réduire la consommation d’électricité. Selon Alexandre Giraldi, des tubes solaires thermiques et des panneaux photovoltaïques ont été aussi mis en place afin de diminuer la facture énergétique de moitié.

En bref

Selon le Superyacht Report 2012-2013, Monaco a une place à part dans l’univers du yachting. 40 % des super-yachts arborent le pavillon des Iles Cayman, 16 % celui du Royaume-Uni et 11 % celui de l’Ile de Man. 5 % de ces yachts battent le pavillon monégasque. Un tiers des yachts font régulièrement escale à Monaco, un peu moins de 30 % en France et 11 % en Italie. Pour 44 % des armateurs, la Côte d’Azur reste la destination de prédilection, suivie par l’Italie à 23 %, Monaco se classant 4ème avec 9 % des préférences.

journalistLa Rédaction