Venturi tient sa doublette

Romain Chardan
-

Voilà déjà plusieurs semaines que l’on attendait de savoir qui allait être au volant des deux Formule E de l’écurie Venturi. L’un est allemand et a un long vécu en Formule 1, tandis que le second est français, doté d’une expérience assez diversifiée dans le milieu du pilotage automobile. Tous deux se nomment respectivement Nick Heidfeld et Stéphane Sarrazin. Comme il l’a déclaré dans le communiqué annonçant leur signature, Heidfeld souhaite « apporter des idées issues de (son) expérience pour aider la team à obtenir les meilleurs résultats. » Aujourd’hui âgé de 37 ans, le natif de Mönchengladbach a passé 11 années en F1. Ainsi, entre 2000 et 2011, il a pris part à 183 Grand Prix dans 6 écuries différentes, passant notamment par Sauber, Lotus Renault, Jordan ou Prost Gran Prix. Il est monté à 13 reprises sur le podium, mais ne s’est jamais imposé. Son expérience du très haut niveau sera donc un grand avantage pour l’écurie monégasque, d’autant que la nouveauté semble lui plaire. « C’est nouveau (la Formule E, N.D.L.R.), et nouveau est synonyme d’excitant », a-t-il ainsi déclaré. Du côté du français Stéphane Sarrazin, l’histoire avec les monoplaces est un peu plus complexe que celle de son nouveau partenaire. Après plusieurs années passées comme 3ème pilote ou pilote essayeur, cet homme de 38 ans a diversifié les plaisirs. On note ainsi sur son CV plusieurs participations aux 24 heures du Mans, quelques courses en championnat du monde de Rallye, et un long moment passé chez Subaru. Autre bon point pour lui : il n’arrive pas totalement en terre inconnue. « J’ai trois ans d’expérience dans la compétition de voitures hybrides qui a introduit la notion d’efficacité en matière d’économie d’énergie. » Considérant que le « championnat FIA Formula E est encore une nouvelle étape », il amènera lui aussi son expérience à l’écurie montée par Gildo Pastor et Leonardo Di Caprio. Pour rappel, le premier Grand Prix électrique de la principauté devrait se dérouler le 9 mai 2015, constituant la 8ème manche du championnat. //R.C.

journalistRomain Chardan