Décès d’André Muhlberger : piste accidentelle confirmée

Sabrina Bonarrigo
-

La nouvelle avait considérablement secoué la principauté. Il y a tout juste un an, le dimanche 23 juin 2013, l’ancien directeur de la Sûreté publique, André Muhlberger, décédait après avoir été happé en pleine nage par les hélices d’un bateau au large de la Mala à Cap-d’Ail. Malgré l’intervention de nombreux secours, l’ex-chef de la police monégasque de 2006 à 2012, succombait à ses blessures, quelques minutes après. La piste accidentelle semble aujourd’hui confirmée. « Les résultats de l’autopsie montrent une mort consécutive au choc avec l’hélice. C’est clairement établi. Sur les circonstances, il n’y a rien qui permette de valider autre chose que la piste purement accidentelle, affirme le colonel Gaël Marchand, à la tête du groupement de gendarmerie des Alpes-Maritimes. Le commandant du yacht a effectué une manœuvre pour se mettre face à la houle. Au même moment, André Muhlberger, qu’il ne voit pas et qui ne lui est pas signalé, arrive à la nage. » L’enquête a été transmise au Parquet. Le procureur de la république de Nice, Eric Bedos, nous a également confirmé que l’enquête a été confiée à la direction des affaires maritimes pour une expertise technique du bateau. //S.B.

journalistSabrina Bonarrigo