La fédération patronale change de nom

Sabrina Bonarrigo
-

Le changement de nom était envisagé depuis plusieurs années. C’est désormais acté. La Fédération patronale monégasque (FPM) a été officiellement rebaptisée Fédération des entreprises monégasques (FEDEM). Un changement de nom voté à l’unanimité lors de la dernière assemblée générale du bureau fédéral le 20 février. « Il était important pour nous de se séparer du terme patronal qui est assez réducteur. Car au fond, on s’occupe beaucoup plus des entreprises que du patron dans sa singularité », explique Alexandre Albertini, membre du bureau fédéral. Au-delà du côté « plus rassembleur », cette nouvelle dénomination serait plus en adéquation avec la réalité économique du pays. « La création de la Fédération patronale remonte à 1945 à l’époque où il y avait beaucoup de chefs d’entreprises propriétaires de leurs activités, avec un système assez paternaliste issu de la seconde guerre mondiale, explique le président de la FEDEM, Philippe Ortelli. Aujourd’hui à Monaco, il y a des sociétés cotées en bourse, des filiales de grands groupes… Le monde économique s’est complètement transformé. Pour nous l’entreprise est une collectivité. Le terme patronal était aussi en opposition à syndicat et nous souhaitions sortir de cela. » Selon la FEDEM, la structure organisationnelle de l’entreprise « moins pyramidale et plus collaborative » et le rôle du chef d’entreprise « davantage orienté vers le management des ressources humaines » ont aussi sensiblement évolué. La FEDEM compte aujourd’hui presque 800 adhérents et regroupe 26 syndicats professionnels. Un 27ème est d’ailleurs sur le point d’être créé. Il s’agit d’un syndicat des entreprises de conseil. La FEDEM est aussi désormais plus présente sur la Toile, avec des comptes Facebook et Twitter, plus actifs, mais conserve son journal papier Monaco Business News.//S.B.

journalistSabrina Bonarrigo